Des relations en santé, dans un cadre réenchanté

La suite de nos journées auvergnates autour de la relation se construit. De nouveaux rendez-vous sont prévus en 2017/2018 par les DDEC d’Auvergne en lien avec le groupe EUDES. Ils s’inscrivent  parfaitement dans les projets diocésains et l’orientation nationale de « réenchantement ».

Quelques informations complémentaires dès à présent, si vous avez déjà les orteils dans le sable, ce sera pour plus tard…

  • 27 septembre Enjeux et défis de l’accueil des enfants musulmans en école catholique (journée portée par la Haute-Loire) animée par Michel Younes (Université catholique de Lyon). CDP Clermont-Ferrand.
  • 6 décembre Vivre la bienveillance dans nos établissements (journée portée par le Cantal). Lycée agricole du Breuil sur Couze (sud d’Issoire le long de l’A75). L’objectif étant de faire découvrir ou approfondir les mécanismes de la Communication Non Violente et de la médiation par les pairs à la lumière des neurosciences. En plénière : François Cribier, chargé de mission éducation à la relation DDEC Blois ; Monique Ferrerons, animatrice Génération Médiateur. En ateliers (2 dans la journée) : CNV, Médiation, partage d’expériences, relecture de pratique, neurosciences, évaluation positive…
  • 28 mars Une saine gouvernance pour construire la paix et favoriser une vraie réussite scolaire (portée par le Puy de Dôme). CDP Clermont Fd. Il sera question de climat scolaire, relation, sentiment de sécurité, décrochage, sanctions, justice scolaire, coresponsabilisation… En plénière : Benjamin Moignard (à lire). En ateliers au choix : ennéagramme, estime de soi, marché des connaissances, pleine conscience, cercles restauratifs, EARS…

Des journées ouvertes à toute la communauté éducative des établissements.

La belle Eglise Verte !

Vous savez maintenant ce qu’est une Eco-école et peut-être même avez-vous envie d’entrer dans son programme dynamisant… Mais savez-vous que vous allez aussi pouvoir être soutenus et soutenir votre paroisse dans une démarche similaire ? Le label Eglise Verte s’adresse aux Eglises chrétiennes de France via leurs communautés locales pour favoriser leur conversion… écologique et relier engagement et foi chrétienne de manière visible à la suite de l’encyclique Laudato Si.
Cet outil est porté par la Conférence des Evêques, la Fédération Protestante et le Conseil des Églises Chrétiennes en France. Le CCFD-Terre solidaire, le Secours Catholique, le CERAS … contribueront également à sa  mise en place.
Le label sera officiellement lancé le 16 septembre. La date n’est pas un hasard. Elle se situe dans la période où les Eglises sont invitées à célébrer la Création : du 1er septembre au 4 octobre (fête de St François d’Assise pour les Catholiques). Une bonne façon de débuter l’année scolaire, de construire une proposition de foi et d’initier de nouveaux projets environnementaux comme le suggère le projet diocésain. Des précisions et suggestions dans le document  Temps de la Création

Chanter dès la rentrée, c’est à notre portée !

fotolia-90643537-subscription_0_729_487« La musique, on le sait, adoucit les mœurs. Elle pourrait aussi atténuer les appréhensions liées à la rentrée scolaire, en tout cas, contribuer à faire du premier jour d’école un moment plus convivial, plus festif, plus détendu. C’est à tout le moins la conviction du nouveau ministre de l’éducation, Jean-Michel Blanquer.
Dans un communiqué de presse publié le 21 juin, en pleine fête de la musique, l’hôte de la rue de Grenelle propose ainsi à tous les établissements – écoles, collèges comme lycées – de participer, le 4 septembre prochain, à une opération intitulée « La rentrée en musique ».

UNE FAÇON DE SOUHAITER LA BIENVENUE AUX NOUVEaux ÉLÈVES

Son principe consiste à mobiliser les élèves déjà présents l’année précédente afin qu’ils accueillent en musique les nouveaux venus. Une façon originale de leur souhaiter la bienvenue.
S’il existe une chorale dans l’établissement, elle peut bien sûr être mobilisée. Mais cet accueil peut revêtir toute autre forme (simple chanson entonnée avec les enseignants, contribution d’élèves pratiquant un instrument à l’extérieur de l’école, etc.). Le ministère indique aussi que les parents d’élèves pourront eux aussi, s’ils le souhaitent, être mis à contribution, de même que le milieu associatif, les institutions culturelles et les collectivités locales.

« BÂTIR L’ÉCOLE DE LA CONFIANCE »

Cette démarche s’inscrit plus largement dans le projet – évoqué à plusieurs reprises par le ministre de l’éducation Jean-Michel Blanquer et qui reste à préciser – de développer la pratique musicale collective, essentielle selon lui pour « bâtir l’école de la confiance».
Elle n’est pas sans rappeler des initiatives menées à l’étranger. En Belgique, dans certaines écoles, les enfants sont ainsi accueillis chaque matin au son de la musique classique. « Une manière de débuter la journée de classe dans une ambiance sereine», approuve Sébastien, un père de famille dont les enfants ont, à Bruxelles, bénéficié de cet accueil en douceur lorsqu’ils étaient scolarisés dans le premier degré, il y a quelques années. » (Article de La Croix)

Petit bémol, vous manquez d’inspiration pour chanter ? Ou au contraire, vous êtes au diapason avec cette proposition et vous avez déjà des idées ? Contactez-nous pour mener la baguette ensemble, on connait la chanson !

Mobilisation avec la Ligue contre le cancer

Chaque année, la Ligue contre le Cancer propose de sensibiliser les enfants à leur santé par un concours de créations artistiques. « N’attends pas demain, prends ta santé en main ».
Plusieurs écoles du Cantal ont relevé le défi qui avait pour thème l’activité sportive. A Notre Dame des Oliviers- Murat, c’est l’art de Keith Haring qui a inspiré les moyens et grands de maternelle : des photos des enfants ont été prises montrant les mouvements du corps en action. Ils ont remporté le 2ème prix du niveau maternelle. Les CM ont peut-être été inspirés par Giacometti avec leurs sportifs sculptés aux lignes filiformes qui leur ont permis de gagner le 1er prix du cycle. Un autre premier prix  a été remporté par les CE2-CM1 de Notre Dame-St Flour, tandis que les autres classes de l’école obtenaient un prix de participation. A Notre Dame-Mauriac, les CP-CE1 ont obtenu le 3ème prix dans la catégorie cycle 2 pour leur jeu de société « L’oie du sport ». Enfin, les CM de l’école St André- Massiac ont obtenu le prix spécial du jury avec leur mannequin challenge, un film aux figurants figés évoquant toutes les activités sportives de l’année. 

Tous les enfants sont évidemment fiers et ont pu remercier le Comité du Cantal de la Ligue contre le cancer qui a remis des jeux aux enfants et un joli chèque à chaque classe permettant d’investir dans des livres, jeux en bois ou matériel de sonorisation !
Une éducation et une promotion de la santé à vivre avec simplicité dans les activités quotidiennes de l’été pour maintenir sa forme !

 

Du bon usage du règlement intérieur

Dans les dernières réunions de l’année ou dans les toutes premières, il n’est pas rare que le règlement intérieur soit l’objet de discussion. Le SGEC fait le point sur le sujet (cliquer sur l’image pour accéder au document) :

Le Comité national de l’enseignement catholique du 30 juin 2017 a adopté la version finalisée d’un texte sur les règlements intérieurs des établissements visant à repréciser les procédures, à les mettre en adéquation avec le droit général comme avec les fondamentaux de l’École catholique. Le tout afin de faciliter l’adhésion des élèves et des familles.
Les faits attestent, non d’une recrudescence des manquements au règlement intérieur des établissements, mais d’une difficulté croissante à en faire comprendre et appliquer les dispositions et d’une multiplication des situations de crispation avec certaines familles.
Nombre de situations n’appellent que de simples rappels à l’ordre, d’autres au contraire nécessitent la mise en œuvre d’une procédure disciplinaire. On peut certes le déplorer, mais il est plus indispensable d’adopter les justes attitudes et, sans exagération, de veiller à une certaine rigueur en la matière, et à un respect de plusieurs règles élémentaires, en l’absence desquelles les décisions risquent d’être mal perçues, voire inefficaces.
Il s’agit tout spécialement d’articuler le règlement intérieur avec ce qui caractérise toute école catholique : un projet éducatif, autour duquel est rassemblée une communauté éducative, l’un et l’autre placés sous la responsabilité du chef d’établissement (cf. art 115 Statut EC). Le tout irrigué par la pensée sociale de l’Église.
Article complet sur le site national de l’Enseignement Catholique : https://enseignement-catholique.fr/du-bon-usage-du-reglement-interieur/ 

Réenchanter l’école, le document national

Le secrétariat Général de l’Enseignement Catholique vient de faire paraitre un nouveau document  « Réenchanter l’École » ! Son objectif est de donner des informations, des repères et des éléments de réflexion à tous les acteurs éducatifs  pour les accompagner dans leurs engagements d’aujourd’hui ou de demain, en lien avec le réenchantement.

« Penser, explorer et partager »…
De nombreux diocèses et établissements, ont répondu à l’invitation, lancée depuis deux ans, à participer au temps de fondation de la démarche du Réenchantement autour de ces trois modes d’action. À la prochaine rentrée, s’ouvrira le temps de l’animation, avec notamment l’installation du Laboratoire national des initiatives, en lien avec les laboratoires locaux qui nourrissent déjà la démarche sur le terrain au plus proche des élèves, enseignants et personnels. La rentrée 2017 donnera, ainsi, l’occasion à d’autres acteurs éducatifs, de s’inscrire dans cette démarche, en fonction de leurs spécificités.

Dans ce document (cliquer sur l’image) vous trouverez :

  • Des repères pour bien définir ce qu’est le réenchantement de l’école, autour des questions : Pourquoi ? Dans quel but ? Comment ? Avec quels leviers d’actions ?
  • Une frise chronologique rappelant le temps de la fondation (2015-2017) et celui de l’animation à partir de la rentrée 2017. Elle met en relief les différentes étapes de ces deux premières années :  le conseil de lancement, le conseil du réenchantement, le conseil des veilleurs, la constitution des équipes diocésaines du réenchantement, les rendez-vous de la Fraternité…
  • Un cahier de 12 pages propose de nouveaux axes de questionnement aux équipes éducatives pour les années à venir : Réenchanter notre rapport au monde (2017-2018) et Réenchanter les savoirs (2018-2019). Ces deux axes structurants s’organisent autour de quatre enjeux : une école de l’étonnement, de l’émerveillement et du questionnement, une école de la parole, une école de la diversité et une école de l’initiative.
  • Des témoignages de différents acteurs de la communauté éducative sur leur vision du Réenchantement et des initiatives de ce qui a déjà été vécu dans les territoires.

Cercle accueil à l’école de L’Enfant Jésus – Aurillac

Voici le témoignage d’une proposition pédagogique et éducative que l’école de l’Enfant Jésus a su faire sienne depuis de nombreuses années.

Tous les 15 jours, le vendredi de 14h à 15h, les classes de la GS au CM2 (et ponctuellement en fonction de ce qui est présenté les PS et les MS) se réunissent sous le préau pour un rendez-vous attendu par tous : le CERCLE ACCUEIL.
Ce rassemblement est l’occasion de vivre et partager un moment tous ensemble.
Chaque classe « ouvre sa porte » aux autres pour présenter un travail collectif ou individuel. Les idées sont variées et les surprises nombreuses, voici quelques exemples :

  • lecture de créations poétiques et de textes divers écrits par les enfants
  • récitations de certains poèmes d’auteur particulièrement appréciés les élèves
  • quelques mots d’anglais étudiés récemment (comptines, chansonnettes…)
  • chansons apprises en classe
  • saynètes et pièces de théâtre (avant la représentation officielle devant les parents)
  • présentation de productions d’arts visuels dont on est fier
  • exposés ou travaux divers réalisés en classe sur des thèmes variés (les méfaits du tabac/l’écureuil/le beach-volley/compte-rendu d’une visite…)
  • présentation d’un instrument de musique + le morceau joué en direct
  • présentation d’un sport pratiqué individuellement ou en groupe
  • intervention individuelle d’un parent qui vient nous parler de son métier (écrivain/médecin…)
  • annonce individuelle d’une naissance, d’un décès, d’un baptême, d’une communion …

La liste n’est pas exhaustive et il nous reste tellement d’autres idées à inventer !
Les élèves attendent ce moment avec impatience. Ils aiment « offrir » à l’ensemble de l’école ce qui a été découvert, appris, réalisé, éprouvé en classe. C’est aussi une motivation supplémentaire pour eux  de savoir que leur travail franchira les frontières de leur classe. C’est également un temps de respect mutuel puisque les plus grands doivent savoir apprécier le travail des plus petits et inversement sans jugement ni moquerie. Quant aux plus timides d’entre eux ils réussissent progressivement à prendre un micro et s’expriment de mieux en mieux au fil des années. 
C’est un moment d’écoute, d’émotions qui relie plus de 120 enfants et leurs enseignantes.

Et chez vous que fait-on pour « réenchanter » l’école ?

Eco-écoles : trois labels dans le Cantal et du nouveau dans la Haute-Loire.

Fidèles à leurs démarches ancrées dans une attention au Développement Durable, les trois éco-écoles du Cantal ont pu fêter leurs deux, six et onze ans de parcours. L’école de l‘Enfant Jésus-Aurillac et celle de St André-Massiac ont en effet travaillé sur le thème de la santé cette année tandis que Notre Dame des Oliviers-Murat a poursuivi sur celui de l’alimentation. Au total, ce sont 614 établissements français qui ont obtenu le label en juin dont l’objectif est d’aider les élèves à mieux comprendre le monde qui les entoure et à acquérir les compétences pour y participer et s’y épanouir. La dynamique Eco-Ecole s’adresse aussi bien aux écoles qu’aux collèges et lycées. Le label valorise l’engagement des porteurs de projet et concrétise les efforts menés tout au long de l’année.

Dans la Haute-Loire, l’école et collège St Dominique du Monastier a renouvelé pour la deuxième année son label tout en faisant des émules, trois nouvelles éco-écoles l’ont rejoint : l’école St Régis au Puy, ainsi que deux établissements St Joseph à Ste Sigolène et à La Séauve/Semène. Six autres écoles sont en démarche !  Pas de labels dans le Puy de Dôme parmi les établissements catholiques, mais des inscriptions pour l’an prochain à suivre.
On peut encore s’inscrire pour 2017/2018…

Pour les lycéens (et leurs parents) : un nouveau Pass’Région

La Région Auvergne-Rhône-Alpes lance un nouveau dispositif pour accompagner les 370 000 jeunes Auvergnats et Rhônalpins à compter du 1er juin 2017. Il s’adresse à l’ensemble des lycéens, apprentis, jeunes en missions locales, étudiants en formations sanitaires ou sociales… résidant en Auvergne-Rhône-Alpes.
Manuels scolaires, aide au premier équipement professionnel, places de cinéma, spectacles, musées, musique en ligne, la nouvelle carte Pass’ ouvre de nombreux avantages culture et donne aussi des réductions sur le coût des licences sportives.
Mais plus qu’une carte, le Pass’ Région incite les jeunes à s’engager et effectuer des missions d’intérêt général au sein d’associations œuvrant dans la lutte contre la pauvreté, l’aide aux malades ou aux handicapés. En échange de cet engagement, la Région financera une partie de leur passage du BAFA (brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur).
Le Pass’ couvre également le champ de la santé. Il permet de se former gratuitement aux gestes de premiers secours et de disposer d’informations professionnelles sur la santé : équilibre alimentaire, activités physiques, addictions, dépressions mais aussi prévention et conseils à la vie affective et sexuelle.
Tout au long de l’année, il partage de bons plans et d’offres exclusives : places pour des concerts ou des rencontres sportives, réductions exceptionnelles, invitations pour des avant-premières, tarifs négociés dans les parcs de loisirs….

Le dossier de presse de lancement du Pass’Région

Le site Jeunes Région

Newsletter nationale 17

Dans cette dernière édition de l’année scolaire, découvrez les contributions des directions diocésaines et une information concernant une prochaine publication sur la dynamique du Réenchantement qui proposera aux équipes éducatives repères et nouveaux axes de questionnement. Piochez également des idées parmi les initiatives de certains établissements : pourquoi pas un marché de connaissances pour conclure l’année puisque personne ne sait rien, tout le monde sait quelque chose ?