Le roi Dagobert ou comment parler de la liberté d’expression

Actualité difficile oblige, les enseignants chercheront sans doute la manière d’aborder à la rentrée le sujet des caricatures, parodies et autre liberté d’expression et de culte.

Commençons en chanson, avec Le bon roi Dagobert (arrière-arrière-petit-fils de Clovis et roi des Francs de 629 à 639) : un classique qui remonte non pas aux Mérovingiens mais à l’Ancien Régime pour se moquer du roi Louis XVI, sans risquer la censure et la prison. Les explications sont à entendre ici :
https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/les-pourquoi/les-pourquoi-pourquoi-le-roi-dagobert-a-t-il-mis-sa-culotte-a-lenvers_2125515.html

Pour continuer avec les arts, deux albums mêlent lecture d’image et littérature avec une grande sensibilité :

L’agneau qui ne voulait pas être un mouton de Didier Jean et Zad
Ce titre de littérature jeunesse amènera sans doute les lecteurs plus loin qu’une simple lecture que l’on croirait destinée aux petits pour évoquer la solidarité et la résistance. L’agneau qui ne voulait

Pour les plus grands, un autre titre soutenu également par Amnesty International croisera liberté et dictature  :
La rédaction d’Antonio Skarmeta et Alfonso Ruano (empruntable en série par Canopé 15) La rédaction

Enfin, un classique des classes primaires à lire seul ou en défi-lecture* :
Max et Lili se posent des questions sur Dieu de Dominique de Saint-Mars et Serge Bloch. 86 Max et Lili se posent des questions sur Dieu

Vous pensez à d’autres supports pour soutenir l’échange ? N’hésitez pas à nous le partager en commentaires ou par message.

*Voir avec la DDEC15

Exposition Laudato Si en tournée

Pour conclure la semaine du développement durable et le mois de la création, les écoles se sont réparti les affiches Laudato Si de Bayard. Elles resteront 15 jours dans chaque établissement, le temps de l’exploitation pour une animation pastorale ou avec les éco-délégués puis navigueront vers une autre école avec les réponses aux questions et recherches.

Rentrée pour les lauréats de concours 1er et 2d degrés

71 lauréats de concours du 1er et 2nd degré étaient réunis au Centre Diocésain de Pastoral par Monsieur Sueur, responsable du Service d’Aide et d’Accompagnement au Recrutement.
Le Recteur, Karim Ben Miloud, a félicité les lauréats désormais stagiaires à l’ISFEC d’Auvergne. Il les a invités à ne pas minimiser les effets du confinement et à relever les défis de cette rentrée pour permettre aux élèves de devenir des citoyens éclairés, engagés et épanouis.

Messieurs Carlier et Ferry, Directeurs diocésains, ont rappelé que l’école est ouverte à tous et qu’une mission d’église est confiée à chaque établissement, les enseignants participant au sein de la communauté éducative à l’éducation intégrale des élèves, intellectuelle, affective et spirituelle.

Monsieur Léon, IEN adjoint à l’Inspecteur d’Académie, a insisté, sur la richesse du métier d’enseignant et dispensé quelques conseils techniques pour le bon déroulement de l’année de stage.

L’accueil des stagiaires s’est clôturé avec des questions administratives à destination des gestionnaires des ressources humaines de l’Inspection Académique.

Un temps de pause pour comprendre les mutations sociales et les changements dans l’enseignement.

Dans la lignée de l’Audace pour Réenchanter l’Ecole qui s’appuie sur le soin des 4 relations nommées par l’encyclique Laudato Si (soi, les autres, l’environnement, Dieu), la DDEC propose une nouvelle formation ouverte à tous. L’intervenant, Yves-Olivier Chatard, est psychanalyste et adjoint de direction à l’ISFEC des Alpes. Il s’agira donc, après les temps de formation des années passées sur l’environnement puis la coopération, de prendre soin de soi pour mieux prendre soin de nos élèves.
Inscription auprès des chefs d’établissement.

affiche invitation formation

Quelques nouveautés de rentrée

Pour cette nouvelle rentrée, de nouveaux chefs d’établissement nous ont rejoints :
M. Bernard LAURENT au lycée St-Géraud Aurillac,
Mme Claire SIMON à l’école St-Joseph St-Martin-Valmeroux,
Mme Pascale DALLAINE au Sacré-Coeur Riom-ès-Montagnes
et Mme Stéphanie CHARLES qui double ses fonctions à l’école Notre-Dame Mauriac.
Merci à eux d’avoir accepter de vivre leurs nouvelles missions parmi nous.
Vous pouvez retrouver leurs coordonnées et celles des établissements dans les onglets correspondants sur ce site.

Comme chaque année, d’autres pages ont été réactualisées.
Retrouvez ainsi l’édito 2020 de notre directeur diocésain et les documents de travail pour les chefs de projet de notre mobilisation de lAudace pour Réenchanter l’Ecole en intranet.
Prochainement, les pages de l’UGSEL reprendront de nouvelles couleurs avec le réveil de l’association, et celles du CODIEC seront revues avec l’arrivée de nouveaux membres (d’ores et déjà le calendrier est d’actualité)
La page concernant la catéchèse a également été réorganisée en thèmes au fil de l’année liturgique.

Bonnes lectures à tous !

Tu lis et relies, c’est parti !

Le projet d’échange littéraire prévu au printemps dernier sur proposition d’éco-délégués vient de prendre son élan. Chaque école volontaire a choisi un livre à étudier pour lequel elle propose une exploitation pédagogique. L’ensemble est transmis à un autre établissement qui écrit au premier pour lui dire ce qu’il en a pensé, invente une autre exploitation et fait passer… Les thématiques sont évidemment solidaires et environnementales pour lancer l’année sur le tempo de l’anniversaire des Objectifs de Développement Durable et de la SEDD toute prochaine. A suivre toute l’année !

Mêêêm… pendant les vacances, le Net’toyage !

L’Enseignement catholique du Cantal n’oublie pas ses engagements pour plus de solidarité et de respect de l’environnement durant l’été !
Ainsi, le lycée Saint-Vincent La Présentation a choisi un partenariat avec les moutons d’un éleveur local: herbes fraîches contre terrain propre et réduction de l’impact environnemental !

Un autre Net’toyage estival a eu lieu sur les pages du numérique cette fois : 181 anciens articles Facebook effacés et plus encore de petits Tweets.  La face cachée d’internet est gourmande, elle, en énergie.

Quant aux établissements, chacun d’eux prépare pour ses élèves des projets engagés avec audace dont nous reparlerons lors de la saison de la création et de la Semaine Européenne du Développement Durable, en septembre…

De son côté, le pape François nous invite, depuis l’anniversaire de son encyclique Laudato Si (lettre.. sous forme de livre),  à entrer dans une année d’actions en faveur de notre maison commune. Pour le diocèse de Saint-Flour, la saison de la création commence par un rendez-vous à la Font-Sainte pour la fête des bergers le jeudi 27 aout, puis dans certaines paroisses.
A suivre

 

De la lecture pour les vacances

Dernier acte solidaire et environnemental avant de partir en vacances, certaines écoles ont fait le tri dans les trousses pour y repérer ce qui ne fonctionne plus. Les outils usagés d’écriture ont ainsi rempli un sac papier d’un peu plus de 50 cm de hauteur. Ils seront recyclés au bénéfice financier d’œuvres de la tutelle des sœurs de la Présentation de Marie : mise en place de toilettes dans des écoles du Sénégal, internat au Mozambique…

Si le recyclage du plastique est souvent possible, les élèves n’oublieront pas cependant que le matériel d’une année pourra très bien faire son office à la rentrée suivante. Pour les parents, l’ADEME rappelle quelques attentions à privilégier ici.

Enfin, le journal Enseignement Catholique Actualités (ECA) édite un hors-série à la résonance locale avec nos orientations diocésaines mais aussi celles du prochain congrès des APEL, ou encore de l’UGSEL.

Dans la revue, on retrouvera avec intérêt l’éditorial de Philippe Delorme Secrétaire général, un témoignage d’Elena Lasida professeur d’économie à la catho de Paris et responsable du réseau des Eglises vertes, une interview de Pascal Balmand aujourd’hui chef de projet « écologie intégrale » à la Conférence des Evêques de France, un entretien avec Jacques Brégeon du comité éducation lors du Grenelle de l’environnement de 2007 et même un article sur nous ! (voir l’intranet pour les chefs de projet)

A emporter sur la plage ?

Merci !

Avant de se séparer, les chefs d’établissement, les chefs de projet et les membres du Codiec se sont retrouvés pour conclure l’année par un temps de simple convivialité. L’occasion était belle pour prendre le temps de remercier ceux qui quittent leurs missions pour d’autres aventures, en particulier Marie-Madeleine Dulac, chef d’établissement depuis 2003 au lycée Saint-Géraud Aurillac auquel elle a donné ses couleurs d’arts appliqués et de communication.

Belle occasion également pour remettre les palmes académiques à Stéphanie Charles et Anne-Laure Alinc pour leur plein engagement au service des élèves et des communautés éducatives de Gerbert Aurillac et Notre-Dame des Oliviers Murat, en lien avec les orientations diocésaines de la DDEC15.