Danser avec le monde dans un signe de fraternité #JerusalemaChallenge

Pour marquer l’entrée dans le temps de l’Avent, une classe et son enseignante ont décidé de s’ouvrir au monde par la danse comme symbole de coopération et de tolérance.
Reprenant le Jerusalema Challenge, les CM de l’école Saint-André à Massiac ont invité l’école française de Bujumburra au Burundi, l’école Pablo Picasso à Berre (France) et l’école de Sao Vicente au Cap Vert ! Un beau défi qui permet de dépasser les stéréotypes pour créer du sens et de l’émotion dans une prestation collective de qualité!

Une vidéo à retrouver bientôt dans le calendrier diocésain de l’Avent.

Bravo à Mélanie Motescu et ses élèves pour le projet de danse et de montage !

Historiquement, il s’agit d’une danse sud-africaine utilisée lors des mariages. Des Angolais l’ont reprise sur la chanson avec des assiettes en main. La vidéo est devenue virale sur la toile.
Les paroles : Jérusalem c’est chez moi. S’il te plait viens avec moi, s’il te plait protège-moi.
A réviser pour votre réveillon familial !

Le calendrier diocésain de l’Avent

Pour partager et nous préparer, dans un lien fraternel, à l’Essentiel – Noël, où le divin rejoint l’humanité- les mouvements, services, paroisses et établissements scolaires du diocèse de Saint-Flour nous proposent chaque jour une surprise à lire, entendre ou bricoler. Belle route d’Aven-ture à tous ! (cliquer sur l’image puis dans la case)

Message pastorale pour l’Avent de Mgr Bruno Grua

Chers amis,

Aujourd’hui, nous entrons dans l’Avent, temps d’attente et d’espérance.

Pendant cette année si particulière marquée par la crise sanitaire de la Covid-19, nous avons souvent eu l’impression d’attendre : attendre de pouvoir sortir de nos maisons, de retrouver nos proches, de retourner à l’école ou au travail, de reprendre nos activités… Nous avons aussi dû patienter, et patientons encore, pour célébrer les mariages, les baptêmes et pour retourner à la messe sans contraintes. Ainsi, nos vies ont été bouleversées et un sentiment légitime d’inquiétude a pu apparaître.

L’Avent est un temps d’attente profondément différent parce qu’il se vit dans l’espérance. Nous cheminons avec une certitude : la venue de notre Sauveur. Dans la joie, nous attendons la naissance de Jésus-Christ qui s’est fait homme en naissant dans une mangeoire, avec humilité et simplicité.

Aujourd’hui, revivons ce Mystère vécu à Bethléem il y a 2 000 ans !

Vous allez probablement préparer votre crèche, peut-être aurez-vous la chance de le faire avec vos enfants ou petits-enfants. La crèche a ceci de merveilleux qu’elle nous fait toucher du doigt cet événement unique et extraordinaire qui a changé le cours de l’Histoire. Je voudrais donc vous inviter à contempler avec attention chaque élément et chaque personnage. Chacun porte un sens bien particulier ; mais tous se sont mis en chemin avec la même foi car ils savaient que dans la crèche, se trouvait le Messie, l’Essentiel.

Chers amis, je vous souhaite de vivre ce temps de l’Avent à l’image de ceux qui, lors de cette Nuit Sainte, se sont hâtés vers l’Enfant-Jésus, dans la joie, la confiance et l’espérance !

Bel Avent à tous !

+ Bruno Grua,
évêque de Saint-Flour

Le roi Dagobert ou comment parler de la liberté d’expression

Actualité difficile oblige, les enseignants chercheront sans doute la manière d’aborder à la rentrée le sujet des caricatures, parodies et autre liberté d’expression et de culte.

Commençons en chanson, avec Le bon roi Dagobert (arrière-arrière-petit-fils de Clovis et roi des Francs de 629 à 639) : un classique qui remonte non pas aux Mérovingiens mais à l’Ancien Régime pour se moquer du roi Louis XVI, sans risquer la censure et la prison. Les explications sont à entendre ici :
https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/les-pourquoi/les-pourquoi-pourquoi-le-roi-dagobert-a-t-il-mis-sa-culotte-a-lenvers_2125515.html

Pour continuer avec les arts, deux albums mêlent lecture d’image et littérature avec une grande sensibilité :

L’agneau qui ne voulait pas être un mouton de Didier Jean et Zad
Ce titre de littérature jeunesse amènera sans doute les lecteurs plus loin qu’une simple lecture que l’on croirait destinée aux petits pour évoquer la solidarité et la résistance. L’agneau qui ne voulait

Pour les plus grands, un autre titre soutenu également par Amnesty International croisera liberté et dictature  :
La rédaction d’Antonio Skarmeta et Alfonso Ruano (empruntable en série via Canopé 15) La rédaction

Enfin, un classique des classes primaires à lire seul ou en défi-lecture* :
Max et Lili se posent des questions sur Dieu de Dominique de Saint-Mars et Serge Bloch. 86 Max et Lili se posent des questions sur Dieu

Vous pensez à d’autres supports pour soutenir l’échange ? N’hésitez pas à nous le partager en commentaires ou par message.

Un temps de prière peut être proposé aux volontaires, enfants, jeunes et adultes. Pour vous aider, le pôle pastorale de la DDEC29 met à votre disposition des ressources.

D’autres propositions pédagogiques pour tous les cycles sur la DDEC29

*Voir avec la DDEC15

Exposition Laudato Si en tournée

Pour conclure la semaine du développement durable et le mois de la création, les écoles se sont réparti les affiches Laudato Si de Bayard. Elles resteront 15 jours dans chaque établissement, le temps de l’exploitation pour une animation pastorale ou avec les éco-délégués puis navigueront vers une autre école avec les réponses aux questions et recherches.

Rentrée pour les lauréats de concours 1er et 2d degrés

71 lauréats de concours du 1er et 2nd degré étaient réunis au Centre Diocésain de Pastoral par Monsieur Sueur, responsable du Service d’Aide et d’Accompagnement au Recrutement.
Le Recteur, Karim Ben Miloud, a félicité les lauréats désormais stagiaires à l’ISFEC d’Auvergne. Il les a invités à ne pas minimiser les effets du confinement et à relever les défis de cette rentrée pour permettre aux élèves de devenir des citoyens éclairés, engagés et épanouis.

Messieurs Carlier et Ferry, Directeurs diocésains, ont rappelé que l’école est ouverte à tous et qu’une mission d’église est confiée à chaque établissement, les enseignants participant au sein de la communauté éducative à l’éducation intégrale des élèves, intellectuelle, affective et spirituelle.

Monsieur Léon, IEN adjoint à l’Inspecteur d’Académie, a insisté, sur la richesse du métier d’enseignant et dispensé quelques conseils techniques pour le bon déroulement de l’année de stage.

L’accueil des stagiaires s’est clôturé avec des questions administratives à destination des gestionnaires des ressources humaines de l’Inspection Académique.

Un temps de pause pour comprendre les mutations sociales et les changements dans l’enseignement.

Dans la lignée de l’Audace pour Réenchanter l’Ecole qui s’appuie sur le soin des 4 relations nommées par l’encyclique Laudato Si (soi, les autres, l’environnement, Dieu), la DDEC propose une nouvelle formation ouverte à tous. L’intervenant, Yves-Olivier Chatard, est psychanalyste et adjoint de direction à l’ISFEC des Alpes. Il s’agira donc, après les temps de formation des années passées sur l’environnement puis la coopération, de prendre soin de soi pour mieux prendre soin de nos élèves.
Inscription auprès des chefs d’établissement.

affiche invitation formation

Quelques nouveautés de rentrée

Pour cette nouvelle rentrée, de nouveaux chefs d’établissement nous ont rejoints :
M. Bernard LAURENT au lycée St-Géraud Aurillac,
Mme Claire SIMON à l’école St-Joseph St-Martin-Valmeroux,
Mme Pascale DALLAINE au Sacré-Coeur Riom-ès-Montagnes
et Mme Stéphanie CHARLES qui double ses fonctions à l’école Notre-Dame Mauriac.
Merci à eux d’avoir accepter de vivre leurs nouvelles missions parmi nous.
Vous pouvez retrouver leurs coordonnées et celles des établissements dans les onglets correspondants sur ce site.

Comme chaque année, d’autres pages ont été réactualisées.
Retrouvez ainsi l’édito 2020 de notre directeur diocésain et les documents de travail pour les chefs de projet de notre mobilisation de lAudace pour Réenchanter l’Ecole en intranet.
Prochainement, les pages de l’UGSEL reprendront de nouvelles couleurs avec le réveil de l’association, et celles du CODIEC seront revues avec l’arrivée de nouveaux membres (d’ores et déjà le calendrier est d’actualité)
La page concernant la catéchèse a également été réorganisée en thèmes au fil de l’année liturgique.

Bonnes lectures à tous !

Tu lis et relies, c’est parti !

Le projet d’échange littéraire prévu au printemps dernier sur proposition d’éco-délégués vient de prendre son élan. Chaque école volontaire a choisi un livre à étudier pour lequel elle propose une exploitation pédagogique. L’ensemble est transmis à un autre établissement qui écrit au premier pour lui dire ce qu’il en a pensé, invente une autre exploitation et fait passer… Les thématiques sont évidemment solidaires et environnementales pour lancer l’année sur le tempo de l’anniversaire des Objectifs de Développement Durable et de la SEDD toute prochaine. A suivre toute l’année !