Déconstruisons les préjugés sur les migrants

La troisième édition du Petit guide  Lutter contre les préjugés sur les migrants de la Cimade a été mise à jour et entièrement remaniée. Elle est encore plus accessible, pour jouer avec nos représentations, et susciter curiosité et réflexions. Repensé sur un mode interactif, ce Petit guide laisse la part belle aux données emblématiques et aux illustrations. Un soin particulier a été porté aux sources, récentes et clairement identifiées à chaque fois (Nations-unies, Eurostat, Insee, Banque mondiale).

Au sommaire :

  • Petit lexique pour commencer
  • Je migre, tu migres, il ou elle migre
  • J’ai le droit, tu as le droit, il ou elle a le droit
  • Je travaille, tu travailles, il ou elle travaille
  • Je suis, tu es, il ou elle est
  • Nous sommes

Et tout cela sous forme de pastilles : Vrai ou faux ? Le saviez vous ? Halte aux idées reçues ! On l’oublie souvent… Le guide en ligne 

JMJ pour les profs !

Hymne des JMJ Panama 2019, capture YoutubeLes prochaines Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) se tiendront du 19 au 27 janvier 2019 à Panama city. Le Secrétariat général de l’enseignement catholique propose aux jeunes de moins de 30 ans qui sont en formation en Isfec, enseignant en poste ou salarié d’un établissement ou d’un organisme de l’enseignement catholique, de constituer un groupe afin de vivre ensemble ces JMJ. Après les JMJ, ils sont invités à poursuivre la dynamique dans le diocèse de Chitré (province du Panama) du 28 janvier au 2 février 2019. Cette dernière semaine leur offrira l’opportunité d’échanger sur leurs pratiques pédagogiques avec des enseignants panaméens et d’aller à la rencontre de jeunes défavorisés afin de porter avec eux un projet autour de l’environnement et de la solidarité.
Une prise en charge financière par l’enseignement catholique est assurée à hauteur de 50%. Contact : j-herveau      at     enseignement-catholique.fr

Pré-inscription avant le 6 juillet 

Informations et inscriptions

et aussi : APPEL À CANDIDATS 

Dans la perspective de la préparation des JMJ au Panama, le Comité d’Organisation Local (COL) est à la recherche de professeurs parlant espagnol, et étant ainsi à même cet été, d’enseigner quelques rudiments de français aux équipes locales qui accueilleront des groupes francophones en janvier prochain.
L’Ambassade de France au Panama, associée à ce projet dans le cadre de la promotion de la francophonie au Panama, fournira le matériel pédagogique.
Les enseignants volontaires seront nourris et logés gratuitement pendant la durée de leur séjour au Panama en juillet/aout 2018 (durée libre à partir d’une semaine).
Leurs transports locaux et transferts d’un diocèse à l’autre seront assurés sur place. Seul leur vol A/R sera à leur charge.
Pour tous renseignements complémentaires contacter Joseph Herveau

Et voilà la quatrième !

Après St André à Massiac, l’Externat de l’Enfant Jésus à Aurillac et Notre-Dame-des-Oliviers à Murat, voici l’école Notre Dame à St Flour qui entre dans la danse des éco-écoles labellisées. Pour rappel, il s’agit d’un label international qui valide chaque année les établissements primaires ou secondaires dont la communauté éducative s’est investie avec les élèves sur un thème du développement durable pour agir collectivement et de manière visible.
Le programme favorise une réflexion de proximité pour les élèves et les enseignants qui entrent en partenariat avec les parents d’élèves, élus locaux et associations pour travailler sur des thèmes prioritaires : les déchets, l’eau, l’énergie, l’alimentation, la biodiversité, la solidarité, la santé, le climat… Pour obtenir la labellisation, sept points sont à mettre en oeuvre : former un comité de suivi, mener un diagnostic, imaginer des solutions et passer à l’action, mesurer et valoriser les résultats, établir des liens avec le programme scolaire, impliquer toute l’école et la communauté, s’engager avec créativité.
Félicitations aux élèves de ces établissements et à leurs éducateurs qui ont ainsi trouver leurs voies pour réenchanter l’école parmi les 655 éco-établissements scolaires de France.

Cant’al’audace, le monde change

Voici en images le résultat de la mobilisation collective des établissements de l’Enseignement catholique lors de la SEDD, Semaine Européenne du Développement Durable 2018.
Une semaine solidaire et environnementale, au cœur des enjeux du monde, qui a favorisé l’engagement et la prise de responsabilité des jeunes.

Ils sont nés en classe !

Si ces élèves-là n’apprendront jamais à lire, ils ont été fulgurants dans leurs apprentissages de la marche en autonomie.
Depuis plusieurs années, une maitresse de maternelle, Geneviève Montoursy, propose à ses élèves une expérience merveilleuse : suivre en direct la naissance de poussins. Pendant 21 jours bien comptés, ces enfants de Gerbert à Aurillac marchent sur la pointe des pieds pour ne rien déranger de la vie sous coquille de leurs futurs co-locataires. Boule de Gomme, Neige, Soleil, Etoile, Cui-cui et Paillette ont été espérés dans une attente « presque aussi passionnante que celle du Père-Noël » précise l’enseignante. On imagine bien que la découverte finale, toujours un peu magique pour une naissance, a dû aussi mobiliser les élèves des autres classes… et sans doute aussi les adultes. Une belle manière de réenchanter les sciences et d’apprendre à respecter la vie.

Montre-moi ton école – 10 : St Joseph à Pleaux

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pas de délégation pour visiter l’école, ici, ce sont tous les élèves qui me font visiter leurs trésors de jeux et de travail. Il faut dire qu’avec le soleil en prime, l’espace extérieur est une belle invitation à vivre en bonne relation avec les autres et la nature, ce qui n’empêche pas l’ouverture au monde par le numérique.
C.V.

Des livres et vous : libérez-les de l’oubli

Il y a trois ans, l’école Saint André à Massiac se mettait à la page en installant une boite à livres sur la place du village. Aujourd’hui, c’est au tour de l’école Notre Dame à Saint-Flour de proposer le partage d’ouvrages que l’on a aimés puis parfois oubliés sur les étagères. Comme l’explique Isabelle Thieulon, directrice, c‘est pour combiner développement durable et large diffusion du savoir que deux boites à livres ont été installées dans le hall de l’entrée de l’école, l’une pour enfants, l’autre pour adultes. Le principe reste le même partout : livre-service pour les lecteurs intéressés qui prennent, déposent, échangent… à leur convenance.
Que l’on ne croit pas cependant que l’école incite ses élèves à rester enfermer à l’intérieur car non seulement, il est toujours possible de lire dehors, mais l’école a participé cette année à la journée mondiale  « école en plein air » le 17 mai dernier. Ce sont autant d’engagements audacieux des élèves et de la communauté éducative pour réenchanter l’école par des projets de solidarité et de respect de l’environnement.

Une entreprise au service des oiseaux !

C’est l’idée que les élèves de 3èmes de Notre-Dame des Oliviers ont développée cette année pour leur mini-entreprise «  Cant’oiseaux ». L’aventure a commencé dès la rentrée 2017 lorsque, à la suite d’un brainstorming, les jeunes ont choisi de fabriquer des mangeoires en matériaux recyclés, fidèles aux attentions environnementales du collège.
Ils ont lancé une étude de marché à la Toussaint et présenté un prototype à Noël. Un logo a été dessiné en cours d’arts plastiques. Dans le cadre du Parcours Avenir, les élèves ont ensuite rencontré Bruno Messin, créateur de la Scierie, ressourcerie créative à Neussargues qui est devenu le parrain de l’entreprise et a participé activement aux premiers entretiens d’embauche. Une fois la PDG choisie, les différents postes (financier, commercial, production, marketing, communication) ont été pourvus par des élèves ayant fait parvenir leurs lettres de motivation et passé un entretien. De quoi se sentir pousser des ailes !
Très vite, les précommandes se sont bousculées jusqu’au printemps où la salle de technologie a rassemblé les élèves piaffant d’impatience.
Fin avril, une volée de quelques élèves a pu présenter le projet abouti au Salon académique des Mini-entrepreneurs à la Grande Halle d’Auvergne. Ils n’ont pas eu le temps de bailler aux corneilles, puisqu’ils n’avaient que quelques minutes pour « pitcher » et convaincre le jury. Dans une ambiance conviviale et pleine d’énergie, cette journée a été également un temps de rencontres entre jeunes et professionnels placé sous le signe du partage d’expérience.
Des oiseaux pour réenchanter l’école, quoi de plus efficace ?

On en parle dans ECA : la force de la pensée sur les objets !

Nous l’avions évoqué, l’article vient d’arriver dans vos boites aux lettres si vous êtes abonnés à ECA (Actualité Enseignement Catholique). Sinon, voici les deux pages intérieures qui concernent le projet audacieux et dynamisant du collège Sacré-Cœur à Riom-es-Montagne. Il a été retenu pour la journée nationale de l’innovation organisée à Paris par le Ministère de l’Education Nationale en avril dernier.
Cliquer sur l’image pour lire l’article.