Label-reconnaissance des engagements de nos élèves

A l’heure où l’encyclique Laudato Si fête ses 5 ans dans  tous les médias, où sont publiées les propositions des 150 tirés au sort de la Convention Citoyenne du Climat, voici les résultats locaux de nos établissements engagés avec Audace pour Réenchanter l’école.
Les éco-écoles Notre-Dame St-Flour, Notre-Dame Mauriac, Notre-Dame des Oliviers Murat, Saint-André Massiac, Externat de l’Enfant-Jésus Aurillac et le collège Notre-Dame des Oliviers Neussargues sont heureux de vous annoncer l’arrivée d’une petite dernière : l’éco-école Gerbert Aurillac.
Bravo à ces établissements labellisés pour la 1ère ou 14ème fois qui ont su cheminer avec leurs élèves, profs, personnels, parents et partenaires extérieurs vers un monde plus solidaires.
A cette reconnaissance internationale du label Eco-école s’ajoute celle du label académique E3D qu’ont obtenu 5 établissements parmi eux, dont le collège NDO pour la première fois.

Rendez-vous l’année prochaine pour un plan d’action diocésain toujours plus riche pour accompagner les établissements vers des projets environnementaux et solidaires.

Les copains d’abord !

On ne cesse de nous le dire, une crise peut se vivre comme une menace ou comme une opportunité. Beaucoup d’enseignants ont développé par leurs compétences créatives de nouvelles manières de faire classe, d’être en lien, de donner du sens. Et ils ne sont pas les seuls : les élèves et leurs parents n’ont pas manqué de foisonner d’imagination comme on a pu le voir déjà sur ce site.
Bravo à Maiwenn, élève de CP à Gerbert et à sa maman pour leur touchant résumé !
Nous le savons tous maintenant, c’est par le manque que l’on retrouve l’essentiel.

Même confinés, on peut gagner !

Les élèves et leurs enseignants ont joué la continuité pédagogique jusqu’au bout dans nos établissements et certains en sortiront gagnants !

C’est le cas des élèves de CM de l’école Saint-André à Massiac qui ont fait un travail exemplaire, avec leur maitresse Mélanie Motescu, en inventant l’histoire de Yandé, jeune esclave sénégalaise. Pour cela, les élèves se sont appuyés sur les connaissances du pays d’origine d’une des familles de l’école. La bande-dessinée mêle photos-montage et reportage pour un résultat graphique de grande qualité. Elle a gagné le concours La flamme de l’égalité au niveau académique, catégorie école.  A retrouver ici

A Saint-Géraud, trois étudiantes de DN-MADE (diplôme national des métiers d’art et du design) participent au concours Design Zéro Déchet invitant les jeunes à créer des biens et services durables qui limitent la production de déchets par une écoconception. Le lycée Saint Géraud a un projet parmi les 14 finalistes. On retient son souffle…


A l’école de l‘Externat de l’Enfant-Jésus, c’est Ambre, élève de CM2 dans la classe d’Annick Claveirol qui a remporté la finale départementale des Petits champions de la lecture proposé par les éditions Galimard. Il s’agit d’un défi de lecture à haute-voix pour lequel le jury évalue la posture, le placement de la voix, l’articulation etc… Bravo à Ambre et à sa classe qui l’a soutenue.

Enfin, le collège Notre-Dame des Oliviers à Neussargues vient de se distinguer en obtenant le label E3D, niveau 3 (le plus haut), pour la première fois ! Il rejoint ainsi les 4 écoles labellisées l’an dernier dans l’Enseignement catholique du Cantal. On comprend pourquoi avec cette vidéo. Félicitations !

 

Bravo à tous pour ces projets audacieux qui réenchantent l’école et particulièrement aux équipes d’enseignants pour leur accompagnement !!

La nouvelle orthographe des écoles : Un mètre… un élève !

Voilà une reprise qui va permettre de réviser les homophones dans un contexte de Portes Ouvertes, nouvelle formule où chaque établissement a su écrire un protocole d’accueil ajusté par les maîtres pour assurer les distances métriques recommandées.
40% des écoliers de l’Enseignement catholique du Cantal ont repris le chemin de la classe, accueillis dans 100 % de ses établissements.

Et Bravo à notre Chef d’établissement d’Aurillac qui devient mètre(sse) de la situation pour le journal La Montagne aujourd’hui !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour les collégiens ce sera dès la semaine prochaine, mais là aussi les équipes s’activent et certaines montrent le bon exemple par écrans interposés :

Tenir – Reprendre – Rebondir

Madame la Directrice, Monsieur le Directeur, chers ami(e)s,
A quelques heures de la réouverture de vos écoles, je voulais vous envoyer ce message pour vous exprimer toute ma gratitude.
1- Tenir
Vous avez tenu face à la continuité pédagogique. Vous avez tenu avec vos équipes en les accompagnants. Vous avez tenu face à l’accueil des enfants de soignants.
Vous avez tenu !
Tenir, alors que vous n’y étiez pas préparés. C’est remarquable !
Il faudra encore tenir dans les prochaines semaines, mais je sais que je peux compter sur votre dynamisme, votre bon sens et votre volonté de toujours avancer.
Bravo et merci pour avoir tenu et pour tenir encore.
2- Reprendre
Ce lundi 11 mai marque la réouverture des écoles après 2 mois de fermeture partielle puisque vous avez majoritairement continué d’accueillir les enfants de soignants.
Les inquiétudes, les angoisses et les peurs devant le défi de la réouverture dans des conditions sanitaires strictes sont là et c’est légitime.
Mais votre professionnalisme et votre abnégation vous ont poussé à tout mettre en oeuvre pour rouvrir vos écoles. Alors, vous avez fait fi de toutes vos interrogations et vous avez décidé de repartir pour faire ce que vous aimez faire : accueillir les enfants et les faire grandir.
Bravo et merci pour permettre la réouverture des écoles.
3- Rebondir
En début d’année scolaire, nous vous incitions à oser le changement. Le virus vous y a contraint sans même pouvoir y réfléchir.
Depuis mi-mars, de belles choses sont apparues dans vos établissements. Des innovations que vous ne pensiez même pas possible sont nées : de nouveaux projets pédagogiques, une nouvelle façon de communiquer, un lien différent avec vos équipes et souvent plus fort.
Il faudra en tirer profit pour l’avenir. Notre monde sera différent, sans doute ni mieux, ni pire, simplement différent. La capacité d’innovation que vous avez mise en oeuvre devra se poursuivre.
Bravo et merci par avance pour vous préparer avec vos équipes à rebondir.
Durant cette période, vous avez porté les valeurs de l’Enseignement catholique et je vous en félicite. Vous avez donné du sens à votre mission et je vous en remercie.
A quelques heures de la reprise, soyez assurés de notre soutien et transmettez à votre communauté éducative les remerciements partagés qu’elle mérite avec vous.
Comme l’écrit Saint-Thomas d’Aquin, le courage et l’espérance sont les deux forces qui permettent de dépasser sa peur et de se dépasser. Vous avez ce courage et cette espérance !
« Que le Dieu de l’espérance vous remplisse de toute joie et de paix dans la foi, afin que vous débordiez d’espérance par la puissance de l’Esprit Saint. » Ro 15,13
Avec toute mon amitié,

Didier Ferry
Directeur diocésain

Et si… ! Le texte partagé d’une CE

Et si on y croyait?
Et si le 11 mai, nous retrouvions nos élèves de la PS de Maternelle jusqu’au CM2 ?
Et si nous étions tous prêts, à l’école primaire Gerbert pour accueillir les enfants et nos équipes éducatives lundi matin ?
Et si nous nous faisions confiance en étant certains d’avoir tout donné pour réussir cette reprise ?
Et si, enfants et familles, qui nous manquent depuis le 16 mars, étaient heureux de revenir dans leur école qui les attend ?
Et si, bien que déconfinés, nous prenions tous, le temps de faire attention à l’autre, de veiller à nos gestes barrière ?
Et si nous restions prudents, attentifs à chacun ?
Et si nous avancions sans jamais oublier les peines, les souffrances et les deuils vécus par tant de gens qu’on aime durant cette bien étrange et déstabilisante période de pandémie ?
Et si nous ne cessions jamais de remercier nos soignants, nos aidants, dont bon nombre de nos parents d’élèves ?
Et si nos sourires, nos rires en équipe hier jeudi 7 mai présageaient d’une belle reprise empreinte de confiance et de sérénité ?
Et si le sérieux et le professionnalisme des équipes pédagogique, éducative et administrative de l’école rassuraient notre jeune public et leurs parents ?
Et si la confiance des partenaires OGEC, APEL, Tutelle diocésaine, Inspection académique, société de restauration Sodexo, Paroisse Saint Géraud d’Aurillac et Eglise Saint Joseph offrait à notre Communauté éducative l’énergie et l’Espérance nécessaires pour reprendre le cours de notre vie scolaire ?
Et si lundi matin, empreintes d’émotion, les portes de l’école s’ouvraient sur les sourires et les yeux pétillants de nos élèves ?
Et si alors, la cour de l’école faisait taire son trop grand silence depuis deux mois ?
Et si mes petits élèves de Maternelle recommençaient à me demander sur leur passage « Eh ben, tu sais quoi, Madame Charles…? »
😙
Et si le jardin fleuri accueillait de ses mille couleurs les voix des enfants et des maîtresses ?
Et si nous nous risquions à être heureux de nous revoir, de nous parler ?

Et si nous Réenchantions de nouveau l’Ecole catholique en ayant l’Audace d’oser tout ceci ?

Et si l’Espérance et la Foi nous habitaient ?

Et si on fonçait?…
Allez! C’est parti! 😉

Osons la confiance!
Osons nous risquer à l’Inattendu de la personne,
Osons prendre et nous donner du temps pour partager, pour aimer, pour entendre et écouter,
Osons les regards,
Osons la Parole,
Osons « Faire Communion »,
Osons être NOUS!

« La Foi que j’aime, dit Dieu, c’est l’Espérance » Charles Peguy.

Alors… Espérons! et à lundi! 😊

Stéphanie Charles
Chef d’établissement Gerbert-Aurillac

On en parle et on l’écrit

Il y a ceux qui ont tenté les premières visio-conférences avec leurs élèves ou leurs collègues et ceux qui étaient déjà des pro du numérique ;
il y a ceux qui ont lancé des défis coopératifs à leurs classes à distance et
il y a ceux qui ont joué les facteurs pour que tous les élèves soient en lien pédagogique. Inventifs et créatifs, on parle des profs de l’Enseignement catholique du Cantal dans les médias :

« Un enseignant cantalien sur Youtube pendant le confinement  » le prof de philo de Gerbert et de Saint-Géraud (Aurillac) vu par ActuCantal

 

Des dessins pour remercier le personnel soignant , les élèves de primaire de Notre-Dame à Mauriac dans La Montagne.

Oh, des ODD dis-donc !

Les Objectifs de Développement Durable de l’ONU ne quittent pas les projets des établissements même dans la distanciation de notre actualité. En avril, les établissements ont continué de Réenchanter l’Ecole avec Audace.
A l’école Saint-André Massiac, les élèves ont échangé des dessins et un défi de Pâques avec les résidents de l’EHPAD ; ils ont également partagé entre eux leurs expériences de plantations à la maison.
Les espaces fleuris de la cour de Gerbert ont diffusé leurs couleurs aux enfants des personnels soignants accueillis à l’école tandis que les enseignantes ont partagé leurs savoir-coudre pour fabriquer des masques en tissu.
Enfin, la Semaine du cœur, déclarée au collège Notre-Dame des Miracles Mauriac pendant la Semaine Sainte, a sensibilisé les élèves à l’action des métiers indispensables pendant le confinement : dessins et films ont dit toute leur gratitude aux personnels dévoués. Un bravo particulier à Cyprien pour son dessin et Léona pour sa vidéo.

Et le bonus : le message du prof d’anglais, Florian Tanty, en image et musique made-in-home !

La classe !!! :p

 

Allez, retour sur… mars !

Alors que le confinement pointait son nez, les établissements n’ont pas manqué de continuer leurs engagements Audacieux pour Réenchanter l’Ecole sur les thèmes de la solidarité et de l’écologie.
On notera ainsi avant le confinement : la proposition de l’éco-déléguée du BTS Com Saint-Géraud Aurillac pour organiser le tri sélectif dans les classes, le frigo solidaire de Notre-Dame St-Flour en lien avec les Resto du Cœur, les sorties ski pour découvrir les espaces naturels cantaliens des écoles NDO Murat et Gerbert Aurillac et du collège Sacré-Cœur Riom…
et après le confinement : les expériences à distance de nettoyage de l’eau à St-André Massiac, le défi collaboratif des recettes maison à St-Jo de St-Martin Vx, sans oublier le groupe collaboratif What’s up Web ? des enseignants pour partager leurs bons plans …

 

«Je reste à la maison, Seigneur !»

Je reste à la maison, Seigneur, et aujourd’hui, je t’en rends compte.
Trente ans à la maison de Nazareth, tu as appris l’écoute et la docilité,
Avant de prendre la route de Jérusalem d’où explosera la vérité.

Je reste à la maison, Seigneur, comme toi dans l’atelier de Joseph.
De la règle impérieuse et du tranchant de l’outil,  je fais connaissance
J’apprends à travailler, à obéir, à dégauchir les aspérités de l’existence.

Je reste à la maison, Seigneur,  je le fais de manière responsable pour mon propre bien,
Pour la santé de ma ville, de mes proches éloignés de moi pour l’heure.
Avec lenteur et timidité, j’entre dans mon  jardin intérieur.

Je reste à la maison, Seigneur, et dans le même silence qu’à Nazareth,
Je retiens mon souffle à l’unisson de la planète.
Je sais que tu m’attends dans la prière, la lecture, la méditation.

Je reste à la maison, Seigneur ! Au matin, je cherche un signe de confiance,
Tâchant de commencer le jour dans l’émerveillement,
Et de le poursuivre dans la persévérance.

Je reste à la maison, Seigneur, et à midi, j’accueillerai la salutation de l’ange.
Moi aussi, je saluerai Marie qui a répondu au don de ton amour.
Selon ta parole, je revêtirai moi aussi le tablier qui dérange.

Je reste à la maison, Seigneur, et si le soir me prend la mélancolie,
Je t’inviterai comme les disciples d’Emmaüs à rester avec nous,
Tandis qu’il se fait tard et que le soleil faiblit.

Je reste à la maison, Seigneur,  je sais que tu iras auprès de ton ami Lazare, malade,
Dans la maison de Béthanie, chez Marthe qui s’inquiète du service,
Et chez Marie qui se tient à ton écoute, admiratrice.

Je reste à la maison, Seigneur, habité par la pensée des malades et soignants à l’hospice,
J’entends la tempête qui fait rage sur l’océan du monde,
Réveille-toi Seigneur, s’il est vrai que la mer et le vent t’obéissent.

Je reste à la maison, Seigneur, appuyé sur ta promesse d’être avec nous tous les jours
En ces jours de retrait et d’impuissance, reliés par la grâce des réseaux,
Je prépare le parfum et les aromates pour le jour où tu rouleras la pierre du tombeau.

Amen !

Arnaud FAVART, prêtre de la Mission de France (Puy-de-Dôme)
Prière inspirée de Mgr Giuseppe Giudice,  évêque de Nocera Inferiore-Sarno en Italie.