Des relations en santé, dans un cadre réenchanté

La suite de nos journées auvergnates autour de la relation se construit. De nouveaux rendez-vous sont prévus en 2017/2018 par les DDEC d’Auvergne en lien avec le groupe EUDES. Ils s’inscrivent  parfaitement dans les projets diocésains et l’orientation nationale de « réenchantement ».

Quelques informations complémentaires dès à présent, si vous avez déjà les orteils dans le sable, ce sera pour plus tard…

  • 27 septembre Enjeux et défis de l’accueil des enfants musulmans en école catholique (journée portée par la Haute-Loire) animée par Michel Younes (Université catholique de Lyon). CDP Clermont-Ferrand.
  • 6 décembre Vivre la bienveillance dans nos établissements (journée portée par le Cantal). Lycée agricole du Breuil sur Couze (sud d’Issoire le long de l’A75). L’objectif étant de faire découvrir ou approfondir les mécanismes de la Communication Non Violente et de la médiation par les pairs à la lumière des neurosciences. En plénière : François Cribier, chargé de mission éducation à la relation DDEC Blois ; Monique Ferrerons, animatrice Génération Médiateur. En ateliers (2 dans la journée) : CNV, Médiation, partage d’expériences, relecture de pratique, neurosciences, évaluation positive…
  • 28 mars Une saine gouvernance pour construire la paix et favoriser une vraie réussite scolaire (portée par le Puy de Dôme). CDP Clermont Fd. Il sera question de climat scolaire, relation, sentiment de sécurité, décrochage, sanctions, justice scolaire, coresponsabilisation… En plénière : Benjamin Moignard (à lire). En ateliers au choix : ennéagramme, estime de soi, marché des connaissances, pleine conscience, cercles restauratifs, EARS…

Des journées ouvertes à toute la communauté éducative des établissements.

Intervention EARS en CM

Pour la deuxième année, la communauté éducative de l’école Saint André à Massiac a choisi de proposer une rencontre d’Education Affective Relationnelle et Sexuelle pour les CM1 et 2. Il y a deux ans, l’intervention avait paru nécessaire pour accompagner les jeunes de la classe face à leurs questionnements vis à vis de certaines images vues sur internet. L’association d’Aurillac Vivre le lien parents, enfants, société avait proposé un temps de rencontre filles puis garçons avec René Clavilier, thérapeute, et Michel Angelier. Le soir une conférence-débat avec les parents et éducateurs avait permis une prise de conscience au sujet du danger d’une banalisation des images pour adultes et de la nécessité d’en parler.

Cette année, l’expérience a été renouvelée avec une Educatrice à la Vie du CLER, Axelle Bodet. La première intervention a eu lieu avec les parents pour préciser le contenu et les objectifs des futurs échanges avec les enfants :
« Les changements à la puberté -Transmission de la vie ». Découvrir la beauté du corps humain. Echanger sur cette période, dédramatiser, se rassurer et s’émerveiller ! Eléments de physiologie  (les changements du corps à la puberté, la grossesse, la naissance)
« Respect de soi-respect de l’autre- éduquer à la responsabilité » Prévention des abus à l’aide d’un outil qui est le « Permis Prudence »

Lors de l’intervention auprès des enfants, un cadre a été donné : chacun s’exprimera en toute liberté, dans le respect et la confidentialité. Les CM, à la fois curieux et gênés, ont évidemment posés beaucoup de questions. Ils ont aussi pu parler des images violentes ou pour adultes qu’ils avaient vues et pour lesquelles ils se sentaient coupables. Déculpabiliser, inciter à parler à un adulte, apprendre à dire non font partie des missions de l’Educatrice qui a mis en place par ailleurs un point écoute où des enfants se sont rendus.

Conclusion de l’intervenante : « Nous séparons toujours les garçons et les filles dès la 6ème et rarement en CM. Mais depuis deux ans environ, nous sommes témoins de l’impact dévastateur de la pornographie sur les enfants de plus en plus jeunes. Ils ont accès à internet illimité par la voie des tablettes, I.phone… jusque dans leurs chambres ! Séparer les garçons et les filles dès le CM peut permettre à la parole de se libérer plus facilement. »

Les autres classes de l’école travaillent de leurs côtés, la lecture des images publicitaires, l’égalité et les différences filles-garçons, en s’appuyant par exemple sur le document du SGEC Au fil de la vie, les ateliers philo, les échanges de points de vue (petits dilemmes), la littérature jeunesse…

Newsletter Auvergne n°6 : l’éducation à la relation

Pour cette dernière version de la newsletter d’Auvergne, c’est Jérôme Brunet -adjoint au secrétaire général de l’Enseignement Catholique- qui a été sollicité pour écrire l’édito. Depuis de nombreuses années, il porte en effet le souci de l’éducation à la relation qui relie tous les témoignages de cette lettre : développement de l’estime de soi, échanges par le marché des connaissances, expérimentation de la médiation… Pour le Cantal, ce sont les écoles Gerbert à Aurillac, Notre Dame des Oliviers à Murat et le lycée Saint Géraud à Aurillac qui ont pris la parole, enthousiasmés par des mises en place simples et audacieuses à découvrir…

Vous pourrez retrouver Jérôme Brunet, invité de la journée EUDES sur le thème de l’éducation à la relation, le 29 mars à Clermont-Fd.

Le harcèlement, on en parle cette année ?

Les élèves de CE2 et CM1 de l’école de l’externat de l’Enfant Jésus à Aurillac nous proposent une introduction au harcèlement, ce phénomène qui touche environ 10% des élèves et qui peut avoir des conséquences graves et durables sur la réussite et le bien-être des élèves.
En mai, madame la Ministre de l’Education Nationale remettait les prix de l’édition 2016 « Non au harcèlement » à 10 Lauréats tandis que chaque académie désignait son « coup de cœur ». Plus de 1 200 projets ont été réalisés dans toute la France par des jeunes de 8 à 18 ans. Les affiches et les vidéos gagnantes, visibles sur sur le site de l’EN , sont de très belle qualité et pourront être autant de supports pour conduire des actions en EARS (Education Affective, relationnelle et sexuelle) comme le suggère notre projet diocésain.
Voir aussi la vidéo coup de cœur de l’académie de Grenoble, réalisée par une école privée et remarquée également par le site national de l’APEL.

Donner à voir : l’éducation à la relation

éducation à la relationLes Journées de l’éducation à la Relation, c’est pour l’enseignement catholique de Blois un rendez-vous annuel important. L’an dernier, une délégation de 5 personnes de l’EC du Cantal avait tenté l’expérience peu banale de ces journées à travers des ateliers et des témoignages pour s’initier à des outils d’animation de classe, de résolution de conflits ou de prise en compte des émotions. Donner aux enfants de la maternelle à post-bac, les clés d’une relation claire et respectueuse avec autrui est vécu comme le cadeau le plus utile qu’on puisse leur faire.

Vous pouvez retrouver en ligne de courts films réalisés dans les classes. http://www.jer-blois.org/

Éducation à la relation affective et sexuelle

Pour aider les établissements à la mise en oeuvre de cette éducation, voici quelques pistes :
– Un récapitulatif utile des documents et pistes pour l’Education à la relation -en général- réalisé par le SGEC, référencé aux piliers du socle commun ;
– Le BO de février 2003 au sujet particulier de l’éducation à la sexualité dans les écoles, collèges et lycées

conférence2

Pour illustrer ce qui est possible de faire dans ce dernier thème en classes primaires d’abord, puis avec les parents, voici un retour d’expérience de l’école Saint André à Massiac pour une éducation affective et sexuelle en partenariat avec René Clavilier, thérapeute, et Michel Angelier de l’association Vivre le lien parents, enfants, société (Aurillac). Les enfants se sont interrogés sur les différences filles/garçons, le respect des autres ou encore les images d’adultes. Les parents de leurs côtés ont réfléchi à l’impact de l’hypersexualisation des images, à l’accompagnement de son enfant/adolescent dans le développement de ses relations affectives…
Voir aussi le compte-rendu des élèves ici.