Sainte-Flore allie patrimoine et sport

Fin janvier, les élèves de la classe de 4ème du collège Sainte-Flore à Maurs ont participé à leur journée de « Découverte du Lioran » organisée par le Conseil Général. A cette occasion, ils se sont vus expliquer le fonctionnement de la station et présenter les différents acteurs et engins qui l’organisent. Pisteurs et moniteurs ont pris en charge les élèves afin de les sensibiliser aux conduites à risques en montagne et de leur donner leurs premiers cours de ski ; une aubaine pour certains élèves qui n’ont pas l’occasion de se rendre régulièrement dans la station locale. L’après-midi, activités libres, ski ou patinoire, étaient encadrées par les enseignants du collège. Grâce à cette manifestation, les élèves ont pu redécouvrir la station, déjà en partie visitée en septembre dernier lors de la randonnée de leur journée d’intégration, mais cette fois-ci avec un nouveau décor.
Une journée réussie, qui confirme l’engouement des élèves du collège pour le sport local, puisque le 12 janvier, 37 élèves ont assisté à la rencontre de rugby Stade Aurillacois Cantal Auvergne – Soyaux Angoulême XV. A cette occasion, 8 d’entre-eux qui s’étaient illustrés en futsal UNSS ont eu la chance d’être ramasseurs de balles et de pouvoir rencontrer les joueurs après le match. Une belle dynamique sportive de la part des élèves, qui s’illustre encore un peu plus par l’augmentation du nombre de licenciés à l’Association Sportive du collège.

Un projet fab…uleux

Pour bien préparer le passage au collège, de nombreux établissements proposent des temps communs d’animation en classe de 6ème pour les élèves de CM. Ce fut le cas des enfants de Saint-Joseph à Pleaux qui se sont déplacés au collège Notre Dame des Miracles à Mauriac avant les vacances de février. Les élèves ont d’abord rencontré leurs homologues de l’école Notre Dame et leur maîtresse Catherine Barthélémy avant de rejoindre le collège. Là, des élèves de 6eme ont accueillis ceux de CM par une saynète du Médecin malgré lui de Molière. Encadrés par le professeur de français, Madame Lolivier, tous les élèves ont ensuite relu la fable du Corbeau et du Renard et redéfini les caractéristiques du genre littéraire. Ils n’ont pas manqué d’imagination quand il leur a été proposé dans un deuxième temps d’écrire une suite fabuleuse pour ce confiant renard… qui s’est fait dérober à son tour le fromage par un plus rusé que lui…

Une belle expérience pour rassurer les futurs collégiens et leur permettre dès à présent de découvrir les locaux et l’organisation du secondaire.

S’ouvrir à l’autre : un collège sans portable

Permettre aux enfants d’échanger, de se connaître, de jouer, de rêver ensemble… de beaux objectifs pour grandir et se développer pleinement. Mais comment s’ouvrir à l’autre si on a les yeux fixés sur le téléphone portable toute la journée ?

Le collège Notre-Dame des Miracles à Mauriac a décidé de prendre le sujet au sérieux et a mis en place un dispositif qui fonctionne depuis 2014. Cette année-là, Patrick Halilou, professeur d’EPS, a proposé que les élèves posent leurs portables le matin en arrivant en cours. Il a été suivi dans sa démarche par l’ensemble de la communauté éducative de l’établissement. Cette décision avait également pour objectif d’éviter les problèmes liés à la circulation de photos et les risques éventuels de harcèlement.
L’organisation est simple : chaque matin, les portables sont récupérés et mis en lieu sûr. Les élèves les reprennent en fin de journée. Les règles sont claires et connues de tous. Si des jeunes ne jouent pas le jeu et les gardent dans leurs cartables, une sanction est prévue (retenue, confiscation …).
Les réactions ont été unanimes et les collégiens ont rapidement adopté cette initiative qui leur permet de se remettre en contact direct avec leurs camarades de classe. Leurs parents, quant à eux, se sont montrés très favorables, certains ont même remercié l’établissement de l’avoir mise en place.

Ré-enchanter l’école… c’est la volonté affichée des établissements de l’Enseignement Catholique du Cantal. Les communautés éducatives déploient et valorisent des initiatives qui touchent au développement intégral du jeune et à sa prise de responsabilité.

Montre-moi ton école -8 : Sacré-Coeur

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Quatorze enfants m’accompagnent ce jour-là pour la visite guidée de l’école du Sacré-Cœur à Riom-es-Montagne. Ils devront bientôt se transformer en meneurs d’enquête, car personne ne sait comment se nomme ce drôle de cactus qui fleurit l’hiver. Et vous, qu’auriez-vous dit ? La réponse bientôt en commentaire par les élèves…

En attendant, n’oubliez pas vos chaussons s’il neige dehors.

Cécile V.

Saint-Géraud sur les web-ondes

En 2018, le lycée Saint-Géraud lance sa web radio sur la plateforme d’Arte-radio.
Le lycée de la communication est d’ores et déjà connu pour ses différentes formations, options et ateliers liés aux techniques de communication, mais c’est une nouvelle fenêtre qu’il a poussé, cette année, en créant la toute première radio du lycée : SG Radio.
Ouvert à tous les élèves et étudiants de l’établissement, cet atelier rencontre plusieurs objectifs pédagogiques et permet de développer plusieurs compétences chez les élèves : utiliser les outils du numérique pour l’écriture, la recherche documentaire, le traitement du son ; stimuler la créativité des élèves, l’intérêt pour les activités de classe ; développer des compétences propres aux médias (revues de presse, production, commentaires d’information, vie scolaire). C’est un outil pédagogique réellement transdisciplinaire.

Les aventures de Brex Malator
A ce jour, les professeurs à l’initiative du projet, Jean-Louis Benavent et Patricia Floric se sont concentrés sur l’animation d’un feuilleton radiophonique de science-fiction nommé « Les aventures de Brex Malator ». Une équipe d’une dizaine d’élèves se réunissent ainsi tous les jeudi soirs pour mettre en voix les aventures du détective privé de l’espace. Dans la veine de Fear Agent de Rick Remender, H2G2 de Douglas Adams, et du légendaire Bill Crane de Jonathan Latimer, ce feuilleton radiophonique amène les élèves à jouer sur les textures sonores d’un univers « sci-fi » déjanté.

Des émissions à venir
Web-radio naissante, SG-radio est en cours d’évolution et son équipe tend à s’agrandir. En ce moment, de nouvelles émissions et reportages sont activement en préparation en studio. Ne vous étonnez pas, alors, si vous croisez désormais des élèves de Saint-Géraud micro à la main dans les rues d’Aurillac.

Information pratique : lien vers SG Radio sur le site d’Arte 

Les personnages de l’affiche ont été entièrement réalisés par les élèves de BMA (Brevet des Métiers d’Art) du Lycée. 

Montre-moi ton école – 7 : Saint-Jo à Saint-Flour

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Visite guidée à l’école Saint-Joseph cette après-midi là. Dorian, Angèle, Lucas, Emmy, Lucie, Idriss, Carla, Sacha et Marion, délégués de l’école, me promènent dans leur établissement. Le sol mouillé par la neige ne permet pas la visite de l’espace sable aimé par les enfants et de tous les espaces environnants, mais rien n’empêche la découverte des espaces intérieurs lumineux et colorés.

Cécile V.

Résoudre simplement de petits différends en Grande section

Rendre les enfants responsables de la gestion des conflits, leur apprendre à se respecter et à s’ouvrir à l’autre : de beaux objectifs mis en oeuvre à l’école Notre-Dame à Saint-Flour. Tout a commencé il y a trois ans.
A la suite d’un problème relationnel important entre quelques élèves de la classe de GS, la maitresse a cherché à mettre en place de nouveaux dispositifs. A partir de ce moment, l’ambiance de la classe, les relations entre élèves, la posture de l’enseignante… tout a été chamboulé.
La technique de prévention et de résolution des petits conflits que l’on nomme « les messages clairs » a retenu l’attention du professeure d’école Marie-Claude Boulet et de l’enseignante spécialisée Frédérique Seychal par sa simplicité de mise en place et par l’implication et l’adhésion immédiates des enfants. A présent, la plupart des conflits sur la cour s’autorégulent mais certains nécessitent encore un débat collectif en classe, d’où l’importance d’un espace et d’un temps de parole institutionnalisés. D’autres effets sont apparus avec du recul, notamment lors de l’accueil de cinq nouveaux élèves au cours de cette année dont l’intégration a été grandement facilitée comme des parents en témoignent. La technique des messages clairs se transmet au cours de l’année par des interactions de plus en plus fréquentes avec la classe des PS/MS. Le climat plus serein et apaisé se trouve amélioré grâce à cette gestion des conflits par les enfants eux-mêmes. La technique travaillée par la classe a fait l’objet d’un livret (cliquer sur l’image) permettant aux parents de comprendre ces messages clairs qui entrent peu à peu aussi dans les familles. Les élèves ont bien compris que le respect de l’autre impose des limites à ce dispositif : en effet après une demande, l’autre enfant reste libre de son choix. Et comment ne pas apprécier la réflexion d’un jeune enfant au sujet de ces limites lorsqu’il dit : « Ça ne marche pas avec mon chien Chabli pour tirer la luge ! » 🙂La technique des messages clairs s’appuie sur des principes en cohérence avec les finalités de l’enseignement moral et civique. Pour l’Enseignement catholique du Cantal, le développement de tels comportements respectueux de l’autre qui invitent à faire preuve de solidarité se situe pleinement dans l’orientation prise pour l’ensemble des établissements : de l’Audace pour Réenchanter l’école.

Tous à vos tablettes ! NDO – Neussargues

C’est en présence de Monsieur Pissavy, président d’OGEC et de Madame Armandet, présidente de l’APEL, principaux financeurs du projet, et de quelques enseignants que les élèves de 6ème du collège Notre-Dame des Oliviers de Neussargues se sont vu remettre par leur chef d’établissement, Madame Delorme une tablette numérique avec son chargeur et sa protection. L’ensemble leur sera prêté jusqu’à la fin de leur scolarité dans l’établissement.

Avec cet outil informatique, ces jeunes auront accès aux livres scolaires numériques, à la possibilité de se connecter grâce au wifi et à de nombreux logiciels utiles.
Par cette initiative, le collège de Neussargues marque encore une fois sa volonté de responsabiliser ses élèves dans le respect des orientations diocésaines  « optimiser les usages du numérique »

Montre-moi ton école – 6 : Gerbert à Aurillac

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour cette grande école, les élus de CM m’attendent plan en main. Paul, Maxime, Emma, Juliette et Maxence ont déjà réfléchi aux détails qu’ils aiment et qu’ils veulent me montrer. Si l’école est grande, le projet d’école semble bien être cependant de leur faire découvrir des espaces d’intériorité pour jouer, se connaitre et rêver… Tout en restant connectés à la nature. Très utile tout cela pour bien travailler !

Cécile V.

De l’audace pour réenchanter l’école : Une classe d’éléments-terre

Parce que ces élèves ont toujours connu leur école investie dans le programme Eco-école, leur maitresse Mélanie Motescu n’a pas hésité à entrer avec eux dans le projet « Raconte ta ville -une ville durable » piloté par le réseau national Canopé. Seul dossier retenu pour le Cantal, le webdocumentaire des CM de l’école Saint André à Massiac est aussi le seul d’Auvergne et l’unique représentant de l’Enseignement catholique pour cette 5ème édition.
Il s’agit d’un projet EDD* d’envergure pour lequel élèves et enseignants bâtissent une histoire réelle ou fictive permettant d’aller à la rencontre de leur environnement proche et de partenaires locaux.
Après deux jours de formation à la conception/réalisation d’un webdoc en région parisienne, l’enseignante a initié ses élèves aux montages, écritures de scénari, enregistrements des voix… en partenariat avec les ateliers Canopé du Cantal. Les enfants ont également construit leur problématique : Une école du Cantal découvre à la télévision l’interview d’un pessimiste sur le monde. Elle décide d’écrire aux journalistes pour les inviter à voir les actions menées dans leur département en faveur de la préservation du milieu de vie.
Les élèves interrogent donc actuellement des représentants du Conseil départemental, de leur mairie ou de leur paroisse -celle-ci s’apprêtant à devenir la première Eglise verte labellisée du Cantal- ou encore des parents engagés, des professeurs extérieurs, des agriculteurs… Plusieurs visites sont également au programme comme celle du centre de tri de St Flour ou du CFA de Massiac avec son jardin en permaculture.
L’ensemble des webdocumentaires sera publié sur le site national « Raconte ta ville » début juin 2018 lors de la Semaine du Développement durable.
Ce projet s’inscrit pleinement dans la dynamique d’action lancée au sein des établissements de l’Enseignement catholique du Cantal. Il s’agit de promouvoir et de valoriser les initiatives touchant au développement intégral de la personne et à sa prise de responsabilité à travers des engagements de solidarité et des objectifs environnementaux (Développement durable)

Un projet à suivre…

*EDD : Education au Développement Durable