Une semaine au goût de la solidarité !

Après la fête de la création et l’opération de nettoyage de la nature, les élèves des établissements catholiques du Cantal ont cette fois-ci sorti les petits plats dans les grands. Pour redécouvrir l’importance d’une alimentation équilibrée, locale, de saison, sans gaspillage et en intergénérationnel, mais aussi pour comprendre son impact sur la santé des hommes et de la planète, les propositions n’ont pas manqué !
A l’école Gerbert (Aurillac), les grandes sections sont allés à la Plantelière découvrir les arbres fruitiers de notre région puis ils ont réalisé du jus de pommes. En classe, ils ont fait une soupe aux légumes du jardin de l’école, et semé des pleurotes dans le marc de café. Les CP ont rencontré un fromager qui leur a tout expliqué de ce fromage local dont on aime dire que saalers si bon !
Pendant ce temps, à l’école Saint-Joseph à Pleaux, les enfants cuisinaient avec les résidents de l’EHPAD de curieuses citrouilles dont la chair a donné une bonne soupe et la peau a gardé son sourire en coin… Les enfants ont aussi travaillé sur le gaspillage alimentaire pour ne pas en perdre une miette.
A Notre-Dame (Saint-Flour) c’est un parfum de compote de pommes qui a réjoui les élèves. Une bonne odeur que l’entreprise pédagogique des collègiens du Sacré-Coeur à Riom-es-Montagne maîtrise depuis plusieurs années et particulièrement pour ses ventes de jus et tartes en cette fin de semaine.
A l’école Saint-André (Massiac), les élèves ont joué la carte locale en réalisant un gateau à la farine de lentilles ou du fromage de chèvre. Chaque classe a préparé à tour de rôle le gouter de l’école.
Les cuisiniers des écoles ont aussi joué la carte des découvertes avec une cuisine du monde pour parler des climats par exemple, tout en continuant de nourrir le compost en fin de préparations… D’autres exemples sont à déguster des yeux sur les sites et blogs des établissements.

Une belle semaine riche de gouts et de sens pour tous ces élèves, vécue dans une sensibilisation commune à l’environnement et à la solidarité : « de l’audace pour réenchanter l’école » 

Sedu students in Aurillac

Cette semaine, le lycée Saint-Géraud a accueilli 12 élèves et 2 professeurs de la section Design Graphique de SEDU, partenaire finlandais pour le Lycée Professionnel. Au programme des activités: participation à des cours d’arts appliqués en Bac et BMA (dont de la sérigraphie avec les professeurs Fred Le Falher et Bruno Verger), visite du Parapluie à Naucelles, et surtout activités interactives de découverte de la Finlande et de leur formation professionnelle préparées par les élèves eux-mêmes.
Tout ceci va aboutir à de nouveaux projets dans le cadre du programme Erasmus+, à commencer par l’accueil de trois élèves de St-Géraud en stage cet automne à Jurva !

Eco-béatitudes

Ce n’est pas parce que ça ne se passe pas dans notre diocèse qu’il faudrait se priver de l’information. Après une année de mobilisation, l’Enseignement catholique de Lyon vient de promulguer 12 « éco-béatitudes » qui  font vivre les établissements engagés dans une démarche « Assises Laudato Si »  et répondent à l’invitation urgente du pape François. Nous reconnaissons là un élan qui résonne fortement avec notre audace pour réenchanter l’école promouvant l’engagement solidaire et les projets environnementaux à la lumière de l’encyclique Laudato Si. Nous sommes tous reliés !

Une journée sportive à Gerbert, vue par les reporters d’un jour.

« Ce vendredi de septembre, l’ensemble scolaire Gerbert (Aurillac) a proposé pour tous les sixièmes et troisièmes, une journée d’intégration au parc Hélitas. Les élèves de sixièmes, répartis par groupe et accompagnés d’élèves de troisièmes, ont participé à différentes épreuves sportives (basketball, football, handball, course d’orientation, parcours de motricité). Ce sont les professeurs d’EPS du collège qui avaient mis en place et organisé la journée qui s’est déroulée dans une bonne ambiance. Les trois meilleures équipes ont été récompensées avec divers lots. La première s’est vue remettre une magnifique coupe.
De plus, « des reporters » de troisième ont couvert l’événement (interview, photo) pour la construction de cet article.
L’ensemble des élèves se sont réjouis de cette action puisque les sixièmes ont pu rencontrer de nouveaux amis, les différents professeurs de l’établissement, et les élèves de troisième ont dû se responsabiliser pour assurer le bon déroulement de la journée.
Tous les élèves se sont bien amusés et remercient les professeurs pour avoir organisé et participé à cette journée.
Félicitations à tous les participants pour s’être investis et comportés avec bienveillance. »

                      Clara B. Anaelle B. Mahee R. Paul M. Tibo A., reporters d’un jour.

La création en fête du 1er septembre au 4 octobre, Saint-François d’Assise

Alors que, dans notre région, le diocèse de Lyon vient de fêter en grandes pompes les assises Laudato Si, que celui du Puy a marqué sa première fête de la création, certains établissements du Cantal se sont aussi emparés de cette invitation œcuménique pour entrer dans l’année scolaire par un engagement à la sauvegarde de notre « maison commune ».
L’école de Gerbert (Aurillac) qui sensibilise depuis plusieurs années ses élèves au respect de la vie par la qualité des relations humaines, une attention à la biodiversité, au tri des déchets, à la lutte contre le gaspillage alimentaire, a choisi cette année d’installer un verger dans la cour de récréation en commençant par la plantation d’un arbre. Et quel arbre symbolique, un pommier ! Le père Henri Bousquet était présent pour le bénir avant de célébrer la création avec la communauté éducative.
Pour info Messe rentrée Gerbert 2018

De son côté, l’Eco-école Saint-André à Massiac a fêté la création pour la 11ème année en collaboration avec la paroisse. Après la célébration, une grande tablée attendait les convives autour d’un repas fait-maison, local et en partie bio. Une exposition sur l’encyclique Laudato Si et des animations dans la cour de l’école étaient aussi proposées.
Pour info feuille messe 23 septembre 2018 Massiac

A Pleaux, les élèves de l’école Saint-Joseph se sont retrouvés autour du prêtre de la paroisse. Avec le psaume 104 (La terre est remplie de ce que tu as créé) et le récit de la Genèse, ils ont réfléchi au soin à porter à la création. Pour se souvenir de ce moment fort, ils ont planté un arbre. En même temps que celui-ci, les enfants se sont engagés à grandir en gestes et attitudes pour préserver leur environnement.

Dans quelques jours, c’est l’école Notre-Dame de Mauriac qui prendra le relais, dans l’esprit d‘audace pour réenchanter l’école qui mobilise tous les établissements de l’Enseignement catholique du Cantal.

En ce jour de Saint François d’Assise, patrons des écologistes, nous souhaitons une belle fête à tous ceux qui s’engagent par solidarité et bienveillance à la sauvegarde de notre maison commune !Le pape François a remis le mot de “Création” au cœur de nos vies en rappelant la coresponsabilité des hommes envers “la maison commune”.
(cliquer sur l’image pour voir l’animation, les tablettes de la foi)

C’est du propre !

De Mauriac à St Flour, d’Aurillac à Massiac en passant par Murat, ce sont (491) 506 élèves de la maternelle à la (6ème) seconde pro, accompagnés de leurs professeurs, parents et même grands-parents, qui ont rendu à l’environnement son caractère plus naturel ! Engagés dans une démarche collective, des établissements catholiques du Cantal ont pris soin de leur « maison commune » ces derniers-jours. Parcourant leurs quartiers ou les abords des rivières, ils ont ramassé et trié les déchets « oubliés » par les passants. Cette mobilisation marque la première action concrète de l’année pour une responsabilisation de tous à travers des engagements solidaires et des objectifs environnementaux. Tout au long de l’année, les écoles, collèges et lycées auront l’occasion de rendre visibles leurs réponses aux enjeux et défis de notre temps et nous ne manquerons pas de témoigner ici de l’audace pour réenchanter l’école dont font preuve les communautés éducatives.
Bravo aux élèves de Gerbert, l’Externat de l’Enfant-Jésus, Notre-Dame (X2), Notre-Dame des Oliviers, Saint-André.
A suivre…

Un Thé Bavard avec des enseignants : Et si je devenais prof ?

Au cours de cette rencontre conviviale du samedi 22 septembre, à l’école Notre-Dame de Saint Flour (1 cours Spy des Ternes), vous pourrez poser toutes vos questions sur les métiers de l’enseignement. Nous vous présenterons les cursus possibles et vous pourrez échanger avec des professionnels (étudiants et titulaires).
                        Rencontre ouverte à tout le département de 9h30 à 11h30 !
*Le thé sera à votre gout/goût : café, croissant… pourvu qu’il soit source de bavardage !

L’Enseignement catholique d’Auvergne sud a son robot lycéen.

Le Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes a passé une convention entre la Région et ses rectorats, ainsi que l’Enseignement catholique et agricole pour permettre la mise en place de robots de téléprésence mobile. Destiné aux élèves absents pour une période relativement longue en raison de problèmes de santé, ce dispositif a pour ambition d’assurer la continuité du parcours scolaire mais aussi de maintenir le lien social. L’élève disposera d’un ordinateur depuis lequel il pourra assister en temps réel aux cours en commandant le robot doté de caméras, micros, écran et roues. Les déplacements seront pilotés à distance par l’élève mais nécessiteront le partenariat d’un lycéen volontaire, présent dans la classe. L’expérience menée pendant deux ans et demi dans quatre établissements de la région a également permis l’expression d’une solidarité entre élèves.
Le robot-lycéen de l’Enseignement catholique est actuellement au Puy et se prépare pour sa première mission. Un dispositif de prêt inter-structures est bien sûr envisagé en cas de besoins simultanés.