JMJ pour les profs !

Hymne des JMJ Panama 2019, capture YoutubeLes prochaines Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) se tiendront du 19 au 27 janvier 2019 à Panama city. Le Secrétariat général de l’enseignement catholique propose aux jeunes de moins de 30 ans qui sont en formation en Isfec, enseignant en poste ou salarié d’un établissement ou d’un organisme de l’enseignement catholique, de constituer un groupe afin de vivre ensemble ces JMJ. Après les JMJ, ils sont invités à poursuivre la dynamique dans le diocèse de Chitré (province du Panama) du 28 janvier au 2 février 2019. Cette dernière semaine leur offrira l’opportunité d’échanger sur leurs pratiques pédagogiques avec des enseignants panaméens et d’aller à la rencontre de jeunes défavorisés afin de porter avec eux un projet autour de l’environnement et de la solidarité.
Une prise en charge financière par l’enseignement catholique est assurée à hauteur de 50%. Contact : j-herveau      at     enseignement-catholique.fr

Pré-inscription avant le 6 juillet 

Informations et inscriptions

et aussi : APPEL À CANDIDATS 

Dans la perspective de la préparation des JMJ au Panama, le Comité d’Organisation Local (COL) est à la recherche de professeurs parlant espagnol, et étant ainsi à même cet été, d’enseigner quelques rudiments de français aux équipes locales qui accueilleront des groupes francophones en janvier prochain.
L’Ambassade de France au Panama, associée à ce projet dans le cadre de la promotion de la francophonie au Panama, fournira le matériel pédagogique.
Les enseignants volontaires seront nourris et logés gratuitement pendant la durée de leur séjour au Panama en juillet/aout 2018 (durée libre à partir d’une semaine).
Leurs transports locaux et transferts d’un diocèse à l’autre seront assurés sur place. Seul leur vol A/R sera à leur charge.
Pour tous renseignements complémentaires contacter Joseph Herveau

Cant’al’audace, le monde change

Voici en images le résultat de la mobilisation collective des établissements de l’Enseignement catholique lors de la SEDD, Semaine Européenne du Développement Durable 2018.
Une semaine solidaire et environnementale, au cœur des enjeux du monde, qui a favorisé l’engagement et la prise de responsabilité des jeunes.

Est-ce que ça compte dans la note ?

Durant mon 2eme mois au collège, notre prof nous a donné un petit examen-surprise. J’étais collégien consciencieux et j’ai répondu aisément à toutes les questions, jusqu’à ce que je lise la dernière.
« Quel est le prénom de la femme de ménage de l’école ? »
Il s’agissait certainement d’une blague. Je l’avais rencontrée plusieurs fois. Elle était grande, cheveux foncés et dans la cinquantaine, mais comment j’aurais pu savoir son nom ? J’ai remis ma copie en laissant la dernière question sans réponse.
Juste avant la fin du cours, un élève a demandé si la dernière question comptait sur la note de l’examen. « Absolument – a répondu le prof- durant vos carrières, vous allez rencontrer beaucoup de gens. Ils sont tous importants. Ils méritent tous votre attention et vos soins, même s’il s’agit simplement d’un soutien et d’un bonjour. »
Je n’ai jamais oublié cette leçon. 
J’ai aussi appris que la femme de ménage s’appelait Camille.

Extrait de « En route vers Pâques, Carême des jeunes 2018« 

Prière du matin

Seigneur, dans le silence de ce jour naissant,
je vais te demander la paix, la sagesse, la force,
je veux regarder aujourd’hui le monde
avec des yeux tout remplis d’amour,
être patient, compréhensif, doux et sage,
voir au-delà des apparences
tes enfants comme tu les vois toi-mêmes,
et ainsi ne voir que le bien en chacun.
Ferme mes oreilles à toute calomnie,
garde ma langue de toute malveillance,
que les pensées qui bénissent
demeurent en mon esprit,
que je sois si bienveillant et si joyeux
que tous ceux qui m’approchent sentent ta présence.
Revêts-moi de ta beauté, Seigneur,
et qu’au long de ce jour je te révèle.
Amen
Saint François d’Assise

En Avent

La pastorale et la commission EUDES Auvergne vous proposent des temps d’intériorité avec vos élèves pour la période de l’Avent. En cliquant sur chacune des images, vous obtiendrez un lien vers une vidéo.
Aucun autre matériel n’est nécessaire, chaque pause spirituelle peut se passer dans une salle de classe et dure environ de 5 à 7 minutes. A chacun de choisir le meilleur moment dans la journée.

Cette proposition est construite pour un public large où la liberté de chacun est particulièrement préservée :

  • Elle est composée en deux moments qui ne sont pas dissociables et suivant une chronologie tout au long de la semaine. D’abord un temps de relaxation, puis une proposition de cheminement chrétien.
  • Elle est ouverte à tous. Les enfants peuvent être concernés par la relaxation et -suivant leur croyance- soit se reconnaitre chrétiens et adhérer, soit juste restés à l’écoute pour se laisser la possibilité de découvrir les chrétiens. Il en va de même pour les enseignants.

Laissez-vous surprendre ! DDEC Auvergne Ontario comment_vivre_pause_spirituelle

Pour une meilleure projection, vous pouvez augmenter votre pourcentage de visualisation de cette page et ne garder que la grille du calendrier de l’Avent.
Nous remercions nos collègues du Conseil scolaire catholique francophone de l’Ontario (Canada) qui nous ont donné l’idée de ce projet et certains de leurs textes.

Pauses spirituelles semaine 1-Avent 2017 
Pauses spirituelles semaine 2-Avent 2017 
Pauses spirituelles semaine 3-Avent 2017

Echanges franco-canadiens

Dans le cadre d’un échange pédagogique et culturel, neuf délégués du Conseil scolaire catholique francophone de l’Ontario (Canada) ont été accueillis par les diocèses de l’Enseignement catholique d’Auvergne la semaine dernière.
Différents établissements leur ont été présentés pour découvrir nos projets spécifiques : de la petite école Notre-Dame de Lavoûte-Chilhac (Haute-Loire) à l’ensemble scolaire international Massillon (Cl-Fd) en passant par le lycée hôtelier St Julien à Brioude… Nous avons pu échanger sur nos manières de répondre aux exigences d’enseignement et d’éducation. Ce fut une occasion riche et enthousiasmante pour appréhender les réalités de nos cultures respectives et favoriser le partage de compétences, car tel est bien l’objectif de ce partenariat débutant. Les établissements qui souhaiteront initier un partenariat avec un homologue canadien pourront mutualiser recherches méthodologiques, innovations pédagogiques ou pastorales, en ayant recours aux nouvelles technologies de la communication.
En encourageant une réflexion partagée sur des thèmes identifiés conjointement, ces projets inter-continentaux permettront à nos élèves de s’ouvrir sur le monde dans sa dimension francophone et catholique… c’est à dire universelle !

Ne nous laisse pas entrer en tentation

Lors de son Assemblée plénière de printemps à Lourdes, la Conférence des évêques de France (CEF) a annoncé l’entrée en vigueur de la nouvelle traduction du « Notre Père » dans toute forme de liturgie publique, le premier dimanche de l’Avent, 3 décembre 2017. Nous en approchons…

Le nouveau « Notre Père » entrera en vigueur le 3 décembre

La modification du texte se situe dans le cadre de la traduction intégrale de la Bible en vue de la liturgie, confiée depuis 1996 à un groupe de biblistes et d’écrivains francophones. Mais seule la sixième demande de cette prière – « Et ne nous soumets pas à la tentation » – a été modifiée. Elle devient : « Et ne nous laisse pas entrer en tentation ».
Le « Notre Père », qui figure dans les évangiles selon saint Matthieu et saint Luc, est la seule prière que Jésus-Christ a transmise à ses disciples. Elle est donc très importante pour l’ensemble des chrétiens. Sa version actuelle est utilisée depuis 1966, à la suite d’un compromis œcuménique signé dans la foulée du concile Vatican II. Mais un problème était apparu d’un point de vue théologique à propos de la sixième demande.
En fait, le verbe grec « eisphérô » (Mt 6,13) qui signifie littéralement «porter dans», «faire entrer», aurait dû être traduit par « Ne nous induis pas en tentation » ou « Ne nous fais pas entrer en (dans la) tentation », ou encore « Ne nous introduis pas en tentation ».
Or la formulation de 1966 laissait supposer une certaine responsabilité de Dieu dans la tentation qui mène au péché, comme s’il pouvait être l’auteur du mal. Cette traduction pouvant prêter à confusion, il fallait donc un approfondissement théologique.
L’Église protestante unie de France (EPUdF), qui réunit luthériens et réformés, a elle aussi validé ce changement, lors de son synode national du printemps 2016. Mais, à ne pas douter, il faudra un peu de temps pour modifier le déroulé de notre prière. L‘Eglise saura avoir, envers les fidèles qui ont prié ainsi pendant des décennies, beaucoup de sens pastoral.

Serviteur et frère

Seigneur, toi qui fais alliance avec tes enfants, Tu ne nous demandes pas de « réussir » coute que coute, mais de donner le meilleur de nous-mêmes dans les responsabilités qui nous sont confiées. Aide-nous à être serviteurs, et à travailler ensemble dans la fraternité et la communion.

Seigneur, toi qui es tendresse et fidélité, Tu ne nous demandes pas de nous comporter comme si la vie était une compétition, mais de dire et de faire ce que nous croyons juste. Aide-nous à prendre le temps du silence et du discernement, fais-nous le don de la patience courageuse et du courage patient.

Seigneur, toi qui nous aimes et qui choisis d’avoir besoin de nous, Tu ne nous demandes pas d’avoir toujours raison, mais de toujours écouter. Aide-nous à t’accueillir en chacun de nos frères, et à être auprès d’eux des signes de ton amour et de ta paix.

Seigneur des lendemains, toi qui réveilles en nous tous les possibles, donne-nous la grâce de faire vivre tous ensemble une Ecole de la tendresse, de la douceur et de l’espérance.

Pascal Balmand Séminaire Vittel, Vivre autrement la responsabilité

Des relations en santé, dans un cadre réenchanté

La suite de nos journées auvergnates autour de la relation se construit. De nouveaux rendez-vous sont prévus en 2017/2018 par les DDEC d’Auvergne en lien avec le groupe EUDES. Ils s’inscrivent  parfaitement dans les projets diocésains et l’orientation nationale de « réenchantement ».

Quelques informations complémentaires dès à présent, si vous avez déjà les orteils dans le sable, ce sera pour plus tard…

  • 27 septembre Enjeux et défis de l’accueil des enfants musulmans en école catholique (journée portée par la Haute-Loire) animée par Michel Younes (Université catholique de Lyon). CDP Clermont-Ferrand.
  • 6 décembre Vivre la bienveillance dans nos établissements (journée portée par le Cantal). Lycée agricole du Breuil sur Couze (sud d’Issoire le long de l’A75). L’objectif étant de faire découvrir ou approfondir les mécanismes de la Communication Non Violente et de la médiation par les pairs à la lumière des neurosciences. En plénière : François Cribier, chargé de mission éducation à la relation DDEC Blois ; Monique Ferrerons, animatrice Génération Médiateur. En ateliers (2 dans la journée) : CNV, Médiation, partage d’expériences, relecture de pratique, neurosciences, évaluation positive…
  • 28 mars Une saine gouvernance pour construire la paix et favoriser une vraie réussite scolaire (portée par le Puy de Dôme). CDP Clermont Fd. Il sera question de climat scolaire, relation, sentiment de sécurité, décrochage, sanctions, justice scolaire, coresponsabilisation… En plénière : Benjamin Moignard (à lire). En ateliers au choix : ennéagramme, estime de soi, marché des connaissances, pleine conscience, cercles restauratifs, EARS…

Des journées ouvertes à toute la communauté éducative des établissements.

La belle Eglise Verte !

Vous savez maintenant ce qu’est une Eco-école et peut-être même avez-vous envie d’entrer dans son programme dynamisant… Mais savez-vous que vous allez aussi pouvoir être soutenus et soutenir votre paroisse dans une démarche similaire ? Le label Eglise Verte s’adresse aux Eglises chrétiennes de France via leurs communautés locales pour favoriser leur conversion… écologique et relier engagement et foi chrétienne de manière visible à la suite de l’encyclique Laudato Si.
Cet outil est porté par la Conférence des Evêques, la Fédération Protestante et le Conseil des Églises Chrétiennes en France. Le CCFD-Terre solidaire, le Secours Catholique, le CERAS … contribueront également à sa  mise en place.
Le label sera officiellement lancé le 16 septembre. La date n’est pas un hasard. Elle se situe dans la période où les Eglises sont invitées à célébrer la Création : du 1er septembre au 4 octobre (fête de St François d’Assise pour les Catholiques). Une bonne façon de débuter l’année scolaire, de construire une proposition de foi et d’initier de nouveaux projets environnementaux comme le suggère le projet diocésain. Des précisions et suggestions dans le document Temps de la Création