Chefs d’établissement ►

LA MISSION DU CHEF D’ETABLISSEMENT

Avec la responsabilité pastorale que lui confère la lettre de mission, le chef d’établissement a la charge éducative, pédagogique, administrative et matérielle de l’établissement. Il exerce ses responsabilités conformément aux modalités et dispositions prévues par les textes de référence suivants :

  • le Statut de l’Enseignement Catholique en France, publié le 1° juin 2013 et promulgué, pour le diocèse de Saint Flour, par Monseigneur Bruno GRUA, le 26 août 2013.
  • Le Statut du Chef d’Etablissement du 1° ou du 2° degré de l’Enseignement Catholique, adopté par le Comité National de l’Enseignement Catholique et régulièrement réactualisé (21 septembre 2012). Les deux Statuts sont en cours de réécriture afin d’être réunis en un seul et plus adapté au dernier Statut de l’Enseignement Catholique.
  • La «Projet Diocésain du Diocèse de St Flour », de juin 2007, qui va faire également l’objet d’une réactualisation au cours de l’année scolaire 2015 – 2016.

 

Garant de l’unité de la communauté éducative, il s’efforce de fédérer toutes les énergies autour d’un projet commun qu’il anime, en veillant à la cohérence des engagements et des activités de tous. Il sollicite les chrétiens de la communauté éducative afin qu’ils témoignent de leur engagement dans la vie quotidienne de l’école.

Il lui revient en propre de rappeler le projet éducatif, d’impulser, d’animer, d’accompagner et coordonner les équipes, en déléguant et en faisant confiance.

Il organise la vie de l’établissement et prévoit les structures à mettre en place en vue de la réalisation de la mission commune. Il effectue les arbitrages nécessaires et prend les décisions ultimes qui relèvent de sa fonction.

Pour assurer la proposition de la foi chrétienne, dont il est le garant devant l’autorité de tutelle, il promeut une animation pastorale, adaptée aux besoins de la communauté éducative, en cohérence avec les orientations de la tutelle et la vie de l’Église diocésaine et de ses paroisses. À cette fin, il constitue une équipe d’animation pastorale qui peut comporter des professionnels et des bénévoles.

Il est le premier responsable du lien de l’établissement qu’il dirige avec les autres établissements des divers réseaux auxquels celui-ci appartient. Il anime la communauté éducative en l’ouvrant et en la rendant participante d’une mission éducative qui dépasse les limites de l’établissement. Il a le souci constant de construire et de développer les liens avec les acteurs de proximité : autorités de l’État, collectivités territoriales, entreprises, associations, etc.

 Le chef d’établissement assume l’ensemble de ses charges dans la dynamique et à l’aune de sa responsabilité ecclésiale ; il fait en sorte que tous les projets et les structures de l’établissement soient discernés, décidés, accompagnés, évalués et relus à la lumière de l’Évangile, reçu dans la Tradition de l’Église, particulièrement grâce à son enseignement éthique et social.

La responsabilité pastorale du chef d’établissement ne peut s’exercer isolément. Elle s’inscrit dans les cadres diocésains et paroissiaux. À ce titre, il est souhaitable que le chef d’établissement soit associé au conseil pastoral de paroisse.

Sa responsabilité se nourrit de la participation aux propositions d’accompagnement et de ressourcement organisées selon les modalités propres aux tutelles, harmonisées en Conférence des tutelles.

(D’après le Statut de l’Enseignement Catholique – articles 145 à 152)