7 d’un coup, et même 8 labels !

Nos 7 écoles et 1 collège qui sont entrés depuis 15 à 1 an dans la démarche de label Eco-école ou collège viennent tous* d’apprendre aujourd’hui qu’ils ont obtenu leur qualification ! Bravo à eux qui rejoignent les 887 autres établissements français cette année, et particulièrement à l’école de l’Enfant-Jésus (Aurillac) avec ses 10 ans d’âge et à l’école Saint-Joseph à Saint-Martin Valmeroux labellisée pour la première fois.

Cette démarche est en pleine cohérence avec les orientations diocésaines de l’Audace pour Réenchanter l’école. Cinq établissements du secondaire ont choisi la méthode Cube.S** pour la mettre en œuvre. Quant à l’APEL, c’est par le biais d’éco-parents qu’ils peuvent mobiliser leurs attentions environnementales et solidaires grâce à la proposition nationale de soutien aux communautés éducatives.

Par ailleurs pour structurer l’organisation diocésaine, les chefs de projets des établissements se sont retrouvés mercredi 2 juin et ont concocté un plan d’action pour la rentrée qui devrait plaire à tous.

Enfin pour terminer l’année, les éco-délégués du primaire se retrouveront en visio et échangeront plus longuement entre eux.

*Eco-établissements : écoles Saint-André Massiac, Notre-Dame Saint-Flour, Notre-Dame des Oliviers Murat, Notre-Dame des Miracles Mauriac, Saint-Joseph Saint-Martin-Valmeroux, Externat de l’Enfant-Jésus et Gerbert Aurillac ; collège Notre-Dame des Oliviers Neussargues en Pinatelle.

**Cube.S : Collèges Sacré-Coeur Riom-ès-Montagnes et Notre-Dame des Oliviers Neussargues, collège et lycée Gerbert Aurillac, Lycées Saint-Vincent/La Présentation Saint-Flour, Saint-Géraud Aurillac

E3D : écoles Saint-André Massiac, Notre-Dame des Oliviers Murat, Notre-Dame Saint-Flour, Externat de l’Enfant-Jésus Aurillac, collège Notre-Dame des Oliviers Neussargues.

Cant’al’audace pour demain

Le 16 mars, ce sont donc 127 jeunes éco-délégués qui se sont retrouvés en visio cette année pour leur deuxième assemblée. Des écoles aux classes post-bac tous les établissements de l’Enseignement catholique du Cantal étaient représentés afin de se soutenir et partager les bonnes pratiques dans le cadre des orientations diocésaines pour des projets solidaires et environnementaux.

En deux salles virtuelles, ils se sont d’abord dit ce dont ils étaient fiers d’avoir mis en place dans leurs établissements puis ils ont pu entendre un invité-témoin. Les éco-délégués du primaire ont questionné Baptiste Dubanchet, un aventurier engagé contre le gaspillage alimentaire qui n’a pas eu peur de pédaler entre Paris et Varsovie (2014) ou même Paris et New-York (2017) en se nourrissant d’aliments destinés à nos poubelles, preuve que ce gaspillage peut nourrir sans rendre malade même lors d’une traversée de l’Atlantique en solitaire .

De leurs côtés, les éco-délégués du secondaire ont entendu Charline Gautier, étudiante, qui a vécu dans un éco-village de Finlande lors d’une année de service volontaire européen. Cette belle expérience lui a permis de découvrir de l’intérieur une manière de vivre la transition écologique et de sortir de sa zone de confort. Grâce à deux lycéens de Saint-Vincent La Présentation (Saint-Flour) qui ont géré l’interview et le « tchat » en direct, chacun a pu appréhender les enjeux présentés et imaginer des solutions locales.

Des écoliers de Saint-André (Massiac) ont ensuite proposé un temps de Brain-Gym pour prendre soin de soi également et se détendre après ces premières parties passées devant l’écran.

Via un logiciel de relevés de propositions et de votes en ligne, l’ensemble des éco-délégués a pu définir les nouvelles priorités pour l’année à venir (voir article). Enfin, tandis que la capsule temporelle Cantal 2025 -constituée lors de la première assemblée- continuait son voyage d’école en école, les établissements ont découvert le défi de cette année, soutenu par l’APEL départementale à l’occasion de la semaine des APEL : un paquet de graines mellifères à semer pour assurer le bzz devant les établissements dès le printemps !

A l’heure où le Secrétaire général des Nations Unies appelle à «faire la paix avec la nature» et où nos évêques se réunissent en assemblée autour des thématiques d’écologie intégrale, nos élèves s’engagent avec Audace pour inventer des manières de vivre qui prennent soin de notre maison commune et de ses habitants.

Tous guidés vers de bonnes pratiques #SDA2021

Alors que les élèves reçoivent leurs guides des éco-délégués à la suite de l’assemblée de mardi 16 mars, les adultes aussi peuvent avoir le leur.
L’Apel nationale vient en effet de publier son guide des pratiques écoresponsables dans le cadre de la semaine des Apel #SDA2021. Parmi les propositions, on y retrouve d’ailleurs celle du moteur de recherches Ecosia, votée l’an dernier comme priorité par les éco-délégués.
Des suggestions pour le bureau et la maison qui permettent d’être en unité avec les enfants autour de la sauvegarde de notre maison commune. (Cliquer sur l’image).

Des idées et des audaces

Au cours de l’assemblée des éco-délégués vécue en visio hier, 16 mars, les jeunes ont voté pour les nouvelles priorités à mettre en place dans leurs établissements.
La première qui concerne les cours de récréation fait justement écho au cadeau de fin d’assemblée offert par l’APEL départementale : des graines de plantes mellifères à semer. Bonne pioche !
La seconde servira à la première. Certains établissements ont déjà installé des récupérateurs, il s’agira donc de voir comment accompagner ceux qui n’en ont pas encore.
Quand à la troisième proposition, elle est de saison. Elle concerne la prévention des accidents de jeunes oiseaux qui percutent les vitres et baies vitrées du fait de leur transparence et de la réflexion du verre. Ce n’est pas anecdotique, puisque des millions de passereaux mourraient ainsi tous les ans.

 

Merci à tous les jeunes et leurs accompagnateurs pour leur implication dans cette rencontre réussie.

16 mars : 2ème Assemblée des éco-délégués de l’EC du Cantal

En septembre 2019, cent jeunes se retrouvaient pour la première Assemblée des Eco-délégués du Cantal, moment de partage d’expérience et d’élan. Cette année, les restrictions sanitaires nous obligent à être plus imaginatifs encore pour créer une rencontre dans une formule numérique qui ne perdra ni son enthousiasme, ni son engagement.

Deux témoins se joindront à nous pour soutenir les jeunes et leur lancer de nouveaux défis : Baptiste Dubanchet, un aventurier qui ne craint ni la traversée de l’Europe, ni celle de l’Atlantique en solitaire pour sensibiliser à la lutte contre le gaspillage, et Charline Gautier, étudiante, partie un an en service volontaire européen dans un éco-village finlandais pour comprendre la transition écologique.

Pour les éco-délégués qui se mobilisent, mettre en œuvre des actions en faveur des hommes et de leur environnement dans leurs établissements leur permet de se nourrir d’expériences qui font déjà d’eux des citoyens actifs et éclairés.

Cette rencontre est une appropriation des orientations nationales, mise en place dans l’ensemble des établissements de l’Enseignement catholique du Cantal : de l‘Audace pour Réenchanter l’école. Les projets sont portés par toutes les communautés éducatives (jeunes, professeurs, personnels, parents) et donnent goût et sens à l’école, tout en développant une culture de l’engagement et de la responsabilité dans la confiance.

Cette journée ouvrira également la semaine des APEL, association des parents d’élèves plus convaincue que jamais que le respect de l’homme et celui de la planète sont un seul et même enjeu éducatif.

Jour J comme Jeux

Apprendre par le jeu n’est pas un nouveau concept pédagogique puisqu’on sait depuis longtemps que c’est une excellente manière de développer les compétences psychosociales : résolution de problèmes, prises de décisions, communication, pensée créative et critique, gestion de ses émotions… C’est la façon dont deux écoles ont choisi de finir la semaine d’une période d’hiver toujours un peu fatigante avant Noël.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A l’école Notre-Dame des Oliviers Murat, les élèves et les enseignantes ont profité de l’intervention d’une association proposant des jeux en bois (jeux traditionnels et de tous horizons) pour expérimenter collectivement leur capacité d’adresse, de stratégie, de coopération dans une très bonne ambiance.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A Massiac, les élèves de CE/CM de l’école Saint-André se sont lancés dans une semaine robotique pour finir l’année 2020 au rythme des codages ludiques et numériques. Les enfants devaient imaginer leurs stations spatiales puis programmer l’animation de certains des véhicules via les tablettes Les enseignants ont tellement aimé l’expérience qu’ils ont continué les apprentissages sans les élèves le mercredi après-midi. Des enseignants qui apprennent ce sont des élèves qui réussissent* !

Merci aux APEL des établissements pour leurs partenariats dans ces projets qui entrent pleinement dans les axes du 21ème congrès national : valoriser la relation aux autres par la coopération et la collaboration entre élèves.

*titre d’un ouvrage de François Muller (ESF)

Congrès national APEL à distance

Pour s’adapter aux contraintes sanitaires, l’Apel nationale a décidé de diffuser une table-ronde en live, vendredi 4 décembre, sur le thème :
« La planète est en danger : quels constats et quelles actions mener ensemble ? » avec la participation de :
– Jean-Louis Etienne, médecin explorateur
– Véronique Fayet, présidente du Secours catholique
– Jacques Bregeon, docteur es Sciences, directeur du CHEDD Bretagne (auteur du rapport post Grenelle de l’environnement pour l’éducation)
– Sœur Cécile Renouard, présidente du Campus de la Transition
ainsi que Maxence, jeune étudiant et Sylvie, parent d’élèves.

L’enregistrement des échanges est à retrouver en cliquant sur l’image.

Quelques mots entendus :
Chacun doit être efficace sur sa zone d’influence.
La résultante sera l’addition des actions que chacun aura entreprises à son niveau personnel, familial, industriel…
Etre un militant heureux !
Il y a complémentarité des générations, toutes ne mettent pas l’accent sur les mêmes choses.
Faisons intervenir des parents agriculteurs, chauffagistes, architectes pour parler solutions et attentions.
La collecte de denrées solidaires doit être accompagnée d’action sur le gaspillage en amont.
Il y a du fun être écolo.
L’écologie, c’est le respect de l’autre.
Nous avons besoin d’engagement politique [au sens collectif]
C’est un engagement qui repose sur des valeurs spirituelles [au sens large] et qui suppose aussi une reconnexion à soi fondamentale.

L’APEL propose donc 6 axes de mises en route que l’EC du Cantal se réjouit de lire :

  • renforcer l’implication des parents pour faire vivre une écologie en famille et dans les établissements, avec un éco-parent dans chaque APEL !
  • repenser notre manière de consommer et de nous déplacer ; kermesse éco-responsable, pédibus, bourses d’échange !
  • accorder de la place à l’intériorité et à l’émerveillement : oser la déconnexion par la prière, la relaxation, la lecture !
  • valoriser la relation à l’autre et à la nature par la coopération, la collaboration, l’accueil de la personne différente, la responsabilisation !
  • contribuer à ouvrir les établissements vers l’extérieur pour s’enrichir : actions solidaires et caritatives, intergénérationnelles, interculturelles !
  • accompagner l’évolution de la restauration scolaire : circuits courts, surconsommation, gaspillage, temps de partage !

Prochain rendez-vous collectif : semaine des APEL sur la thématique Enjeux écologiques, défis éducatifs, mars 2021 pour une mise en application et exploration de ce qui a été entendu !

Un régal à lire. Merci l’APEL d’accompagner les établissements sur ces voies !

S’engager pour l’homme et la planète… place à l’audace !

C’est la thématique de l’invitation nationale de l’APEL pour cette année et en particulier pour la semaine des APEL du 13 au 20 mars dans les établissements.
Parce que l’APEL est convaincue que le respect de l’Homme et celui de la planète constituent un seul et même enjeu, qui est aussi et avant tout un enjeu éducatif, les équipes Apel sont invitées à se mobiliser pour que les communautés éducatives des établissements opèrent une prise de conscience, ou un approfondissement de leur engagement, sans culpabilisation ni discours catastrophiste, mais en adoptant une posture encourageante, pédagogique et positive !  (info en cliquant sur l’image)
Et nous, dans le Cantal, on est partant pour relever le défi !
Place à l’audace, aux initiatives concrètes et aux changements durables !

Faire un pas en Avent ensemble

Cliquer sur l’image pour accéder au calendrier

Pour concrétiser le message d’amour de cette période de Noël, les cases de ce calendrier vous offrent chaque jour un cadeau à entendre, méditer et rêver. Ils vous permettront de démarrer la journée ou de la terminer dans la paix.
Merci aux communautés éducatives de la province qui ont fait des pieds et des mains… une oeuvre d’art, de leurs voix… un message, de leurs engagements… un défi.

Si vous souhaitez afficher chaque jour de la semaine la case du calendrier, vous trouverez ci-dessous les documents nécessaires au fur et à mesure : calendrier de l’Avent 2019 (2)

Chaque jour, un pas en Avent jusqu’à Noël !

Faire des économies d’énergie dans les établissements scolaires

Depuis un an des établissements sont entrés dans la démarche d’accompagnement Cube.S (Challenge Climat Usage Etablissement Enseignement Scolaire), une structure d’aide au diagnostic et à l’action. Que votre communauté éducative soit entrée dans un label environnemental ou non, que l’OGEC ait en vue des travaux ou non, cette réflexion vaut la peine d’être menée pour participer aux enjeux de transition énergétique et d’économie financière.  Cube.S se présente comme une action collective comprise, portée, identifiable et communicable par l’équipe éducative, les personnels techniques, les élèves, leurs parents, les bénévoles Ogec, les élus locaux.
Retrouvez les détails dans les articles du journal Arc Boutant (Fnogec) et prenez contact avec son auteur :
Arc boutant No.583_Sept. 2018 voir page 15

Pages de Arc boutant No.590_Mai 2019