Continuer l’Avent, même après.

Retrouvez en images tous les escaliers des établissements d’Auvergne qui ont Passé La Marche Avent grâce à la mobilisation des élèves et de leurs éducateurs pour plus de solidarité et de respect de l’environnement. (cliquer sur l’image)
En première page l’édito de l’archevêque de Clermont qui nous engage à continuer ensemble. (Sa version pour impression à mettre dans votre escalier : Edito)

 

Des bougies solidaires

Après avoir organisé une vente de bougies pour le Secours Catholique dans leur établissement, les élèves de 6èmes du collège du Sacré-Cœur de Riom-es-Montagne sont allés visiter la boutique solidaire de la ville. Les bénévoles les ont chaleureusement reçus et remerciés pour leur action qui a permis de collecter 260 euros.  Leurs camarades de 5ème ont également décidé de se joindre à ce geste en reversant leur gain gagné au concours de crèche organisé par les APEL (3ème prix) au Secours catholique et au CCFD-Terre Solidaire. Bravo à tous pour ces attentions solidaires engagées dans l’Audace pour Réenchanter l’Ecole !

Journée du gros pull

Dans le plan d’action des établissements catholiques du Cantal pour un respect de l’environnement, figure « la journée du gros pull ». Cette initiative drôle et efficace consiste à baisser le chauffage et à enfiler un « gros pull ». Un degré en moins au thermostat réduit en moyenne de 7 % les frais de chauffage et les émissions de gaz à effet de serre, ce qui vaut bien l’animation !
L’animation, les collégiens de Notre-Dame à Mauriac l’ont particulièrement assurée en venant habillés du pull fait-main au pull décoré version sapin de Noël ! Beau défilé d’imagination pour répondre au défi du dérèglement climatique en ce mois de février, date anniversaire du protocole de Kyoto.

4 avril, ça se prépare avec Audace (1)

Mais quelle est donc cette soupe étrange que des élèves de l’école Notre-Dame à Saint-Flour préparent ?
Ce qui est sûr, c’est que c’est en lien avec la journée du 4 avril où des jeunes, délégués de chaque établissement catholique du Cantal, se retrouveront pour témoigner de leur Audace pour Réenchanter l’Ecole ! Une grande première qui permettra à chacun de faire connaitre les actions de solidarité et de respect de l’environnement mises en oeuvre dans les écoles, collèges et lycées.
En attendant l’invitation -et le résultat de la recette de l’école Notre-Dame- les établissements préparent secrètement leurs stands, témoignages, cadeaux à échanger…
A suivre !

Pauses spirituelles pour le Carême : cultiver son jardin intérieur

La pastorale et la commission EUDES Auvergne  (Education à l’Universel, au Développement et à l’Engagement Solidaire) vous proposent des temps d’intériorité pour cultiver son jardin intérieur durant la période du Carême. En cliquant sur l’image puis sur chacune des icônes de gauche à droite, vous obtiendrez un lien vers une vidéo correspondant à chacune des 5 semaines de classe.
Aucun autre matériel n’est nécessaire, chaque pause spirituelle peut se passer dans une salle de classe et dure environ de 5 à 7 minutes. A chacun de choisir le meilleur moment dans la journée.

Cette proposition est construite pour un public large où la liberté de chacun est particulièrement préservée :

  • Elle est composée en deux moments qui ne sont pas dissociables et suivant une chronologie tout au long de la semaine. D’abord un temps de relaxation, puis une proposition de cheminement chrétien.
  • Elle est ouverte à tous. Les enfants peuvent être concernés par la relaxation et -suivant leur croyance- soit se reconnaitre chrétiens et adhérer, soit juste restés à l’écoute pour se laisser la possibilité de découvrir les chrétiens. Il en va de même pour les enseignants.

Laissez-vous surprendre !
Pauses spi-Carême

Ils font un carton…. du toner !

Au collège Notre-Dame des Miracles de Mauriac, il n’y a pas que les élèves qui montrent l’exemple et s’investissent dans le projet avec Audace pour Réenchanter l’Ecole. Le personnel Ogec participe également aux engagements environnementaux par des gestes simples éco-citoyens. Le recyclage des toners et cartouches d’encre est une attention qui vient de remplir un carton prêt pour le départ vers une nouvelle vie. Les élèves sont évidemment invités à faire de même en déposant les cartouches à recycler !
Belle initiative !

Quelle école sera prête à relever le défi de ces élèves ?

Dans la continuité de l’Audace pour Réenchanter l’Ecole, les élèves de CM de l’école Saint-André à Massiac mettent au point un jeu coopératif à partir de l’une des séries d’affiches  prêtées par l’ADEME (Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) sur le dérèglement climatique. Après avoir travaillé sur ce thème en classe avec Mélanie Motescu, leur enseignante, ils préparent les questions d’un jeu pour lequel ils comptent bien lancer le défi de la coopération à une autre école volontaire. Il s’agira de se documenter pour comprendre et agir ensemble alors que le temps presse… Deux autres séries d’affiches circulent dans les établissements (La consommation et l’énergie). Peut-être autant de défis à relever ensemble, l’occasion en tout cas de mettre en oeuvre les engagements de solidarité et les objectifs environnementaux des orientations diocésaines.

Planter des arbres depuis son clavier, une invitation d’élèves engagés du collège Notre-Dame des Miracles à Mauriac

Professeur d’anglais et chef de projet du collège Notre-Dame des Miracles à Mauriac pour notre mobilisation de l’Audace pour Réenchanter l’Ecole, Florian Tanty a travaillé avec quelques jeunes sur l’impact de nos recherches internet. A la suite de ce questionnement, les ordinateurs de l’établissement, mais aussi certains outils personnels, ont mis la lumière sur une solution solidaire : Ecosia, le moteur qui plante des arbres. Loïc, Lilian, Axel, Fantine, Lou Ann et Joshua, élèves convaincus de la 5ème à la 3ème, nous en expliquent le principe et l’intérêt par cette bande-son à diffuser dans tous nos CDI, BCD, salles informatiques, classes et bureaux pour un partage de bonne pratique, en collaboration avec les élèves ! Merci à ces six jeunes et à leur prof.

Et pour les primaires, une histoire à découvrir  qui permet de comprendre le rôle des arbres : celle de Wangari Maathai, prix Nobel de la Paix 2004, souvent appelée « la mère des arbres ».
(Tapuscrit possible, le livre n’étant plus à la vente)

Les Objectifs de Développement Durable par l’ONU, le jeu #SDGGame

Pour que tous, dès le plus jeune âge, nous jouions le jeu des ODD 2030, le Centre Régional d’Information des Nations Unies (UNRIC) met à disposition un plateau de jeu. Il permet aux jeunes dès 8 ans de découvrir les 17 thèmes prioritaires et leurs enjeux : apprendre en s’amusant et d’être acteurs des changements que nous voulons pour les peuples et la planète. Ces Objectifs mondiaux ont été conçus par les 193 membres Etats de l’ONU en septembre 2015 pour mettre fin à la pauvreté, protéger la planète et assurer la prospérité pour tous.
Dans l’optique de l’Audace pour Réenchanter l’Ecole, nous vous proposons une petite modification des règles du jeu (en accord avec l’UNRIC) très symbolique de ce que nous voulons pour le monde : le transformer en jeu coopératif. Dans sa définition, un jeu coopératif est un jeu où l’on gagne ou perd ensemble. L’enjeu n’est donc plus d’être le premier, mais d’arriver ensemble à 2030 dans de meilleures conditions.

Sur ce lien https://go-goals.org/fr/materiel-a-disposition-2/ vous pourrez avoir accès au matériel initial, et ici à la modification des règles version DDEC15 : jeu odd onu version jeu coopératif 

A savoir :
– le jeu est téléchargeable dans différentes langues : une occasion de faire de l’anglais, de l’espagnol ou du 简体中文autrement.
– la médiathèque départementale du Cantal dispose de jeux coopératifs pour tous les âges, empruntables par les établissements.

Vers des projets Laudato Si, rencontre à Paris

Alors que la journée nationale EUDES a été introduite par l’extrait radiophonique d’Anne-Laure Alinc, chef d’établissement de NDO Murat sur France Inter, les participants ont pu entendre parmi les quatre témoignages celui de Laurence Lacroix, professeure des écoles à NDO. Entourée d’une élève, d’un chef d’établissement, et d’un directeur diocésain, elle avait en effet été invitée pour illustrer la manière de vivre les orientations de l’encyclique dans un établissement labellisé Eco-école, ouvert sur la différence et la différenciation pédagogique. Cette journée donnait l’occasion de repenser les interactions entre l’homme, la société et l’environnement dans le cadre de la spécificité de l’enseignement catholique, et d’imaginer comment le texte fondateur de Laudato Si peut s’incarner du projet éducatif au bulletin de l’élève.
Merci à Laurence Lacroix qui a ainsi partagé hors de nos frontières cantaliennes l’impulsion des orientations de l’Audace pour Renchanter l’Ecole que nous faisons vivre dans nos établissements.

Autre article sur cette journée : https://enseignement-catholique.fr/tout-est-lie-en-education-aussi/

Extrait France Inter du 19 octobre 2018