S’ouvrir à l’autre : un collège sans portable

Permettre aux enfants d’échanger, de se connaître, de jouer, de rêver ensemble… de beaux objectifs pour grandir et se développer pleinement. Mais comment s’ouvrir à l’autre si on a les yeux fixés sur le téléphone portable toute la journée ?

Le collège Notre-Dame des Miracles à Mauriac a décidé de prendre le sujet au sérieux et a mis en place un dispositif qui fonctionne depuis 2014. Cette année-là, Patrick Halilou, professeur d’EPS, a proposé que les élèves posent leurs portables le matin en arrivant en cours. Il a été suivi dans sa démarche par l’ensemble de la communauté éducative de l’établissement. Cette décision avait également pour objectif d’éviter les problèmes liés à la circulation de photos et les risques éventuels de harcèlement.
L’organisation est simple : chaque matin, les portables sont récupérés et mis en lieu sûr. Les élèves les reprennent en fin de journée. Les règles sont claires et connues de tous. Si des jeunes ne jouent pas le jeu et les gardent dans leurs cartables, une sanction est prévue (retenue, confiscation …).
Les réactions ont été unanimes et les collégiens ont rapidement adopté cette initiative qui leur permet de se remettre en contact direct avec leurs camarades de classe. Leurs parents, quant à eux, se sont montrés très favorables, certains ont même remercié l’établissement de l’avoir mise en place.

Ré-enchanter l’école… c’est la volonté affichée des établissements de l’Enseignement Catholique du Cantal. Les communautés éducatives déploient et valorisent des initiatives qui touchent au développement intégral du jeune et à sa prise de responsabilité.

Résoudre simplement de petits différends en Grande section

Rendre les enfants responsables de la gestion des conflits, leur apprendre à se respecter et à s’ouvrir à l’autre : de beaux objectifs mis en oeuvre à l’école Notre-Dame à Saint-Flour. Tout a commencé il y a trois ans.
A la suite d’un problème relationnel important entre quelques élèves de la classe de GS, la maitresse a cherché à mettre en place de nouveaux dispositifs. A partir de ce moment, l’ambiance de la classe, les relations entre élèves, la posture de l’enseignante… tout a été chamboulé.
La technique de prévention et de résolution des petits conflits que l’on nomme « les messages clairs » a retenu l’attention du professeure d’école Marie-Claude Boulet et de l’enseignante spécialisée Frédérique Seychal par sa simplicité de mise en place et par l’implication et l’adhésion immédiates des enfants. A présent, la plupart des conflits sur la cour s’autorégulent mais certains nécessitent encore un débat collectif en classe, d’où l’importance d’un espace et d’un temps de parole institutionnalisés. D’autres effets sont apparus avec du recul, notamment lors de l’accueil de cinq nouveaux élèves au cours de cette année dont l’intégration a été grandement facilitée comme des parents en témoignent. La technique des messages clairs se transmet au cours de l’année par des interactions de plus en plus fréquentes avec la classe des PS/MS. Le climat plus serein et apaisé se trouve amélioré grâce à cette gestion des conflits par les enfants eux-mêmes. La technique travaillée par la classe a fait l’objet d’un livret (cliquer sur l’image) permettant aux parents de comprendre ces messages clairs qui entrent peu à peu aussi dans les familles. Les élèves ont bien compris que le respect de l’autre impose des limites à ce dispositif : en effet après une demande, l’autre enfant reste libre de son choix. Et comment ne pas apprécier la réflexion d’un jeune enfant au sujet de ces limites lorsqu’il dit : « Ça ne marche pas avec mon chien Chabli pour tirer la luge ! » 🙂La technique des messages clairs s’appuie sur des principes en cohérence avec les finalités de l’enseignement moral et civique. Pour l’Enseignement catholique du Cantal, le développement de tels comportements respectueux de l’autre qui invitent à faire preuve de solidarité se situe pleinement dans l’orientation prise pour l’ensemble des établissements : de l’Audace pour Réenchanter l’école.

De l’audace pour réenchanter l’école : Une classe d’éléments-terre

Parce que ces élèves ont toujours connu leur école investie dans le programme Eco-école, leur maitresse Mélanie Motescu n’a pas hésité à entrer avec eux dans le projet « Raconte ta ville -une ville durable » piloté par le réseau national Canopé. Seul dossier retenu pour le Cantal, le webdocumentaire des CM de l’école Saint André à Massiac est aussi le seul d’Auvergne et l’unique représentant de l’Enseignement catholique pour cette 5ème édition.
Il s’agit d’un projet EDD* d’envergure pour lequel élèves et enseignants bâtissent une histoire réelle ou fictive permettant d’aller à la rencontre de leur environnement proche et de partenaires locaux.
Après deux jours de formation à la conception/réalisation d’un webdoc en région parisienne, l’enseignante a initié ses élèves aux montages, écritures de scénari, enregistrements des voix… en partenariat avec les ateliers Canopé du Cantal. Les enfants ont également construit leur problématique : Une école du Cantal découvre à la télévision l’interview d’un pessimiste sur le monde. Elle décide d’écrire aux journalistes pour les inviter à voir les actions menées dans leur département en faveur de la préservation du milieu de vie.
Les élèves interrogent donc actuellement des représentants du Conseil départemental, de leur mairie ou de leur paroisse -celle-ci s’apprêtant à devenir la première Eglise verte labellisée du Cantal- ou encore des parents engagés, des professeurs extérieurs, des agriculteurs… Plusieurs visites sont également au programme comme celle du centre de tri de St Flour ou du CFA de Massiac avec son jardin en permaculture.
L’ensemble des webdocumentaires sera publié sur le site national « Raconte ta ville » début juin 2018 lors de la Semaine du Développement durable.
Ce projet s’inscrit pleinement dans la dynamique d’action lancée au sein des établissements de l’Enseignement catholique du Cantal. Il s’agit de promouvoir et de valoriser les initiatives touchant au développement intégral de la personne et à sa prise de responsabilité à travers des engagements de solidarité et des objectifs environnementaux (Développement durable)

Un projet à suivre…

*EDD : Education au Développement Durable

Entraide et coopération autour de l’écologie

A chaque fin de période, la centaine d’élèves de l’école Notre-Dame à Saint Flour se réunit pour partager une matinée de coopération et d’entraide.
En octobre, pour la première expérience de l’année, c’est sur le thème de l’écologie et plus particulièrement du recyclage que les enfants, formant des groupes multi-âges, ont participé à divers ateliers : tri des déchets, fabrication d’objets à partir de récup’, création d’un herbier, façonnage d’œuvre d’art éphémère (Land Art)… En fin de matinée, tous avaient pu admirer, avec joie et fierté, l’exposition réalisée regroupant leurs travaux.
Renouvelant l’expérience, en décembre, ils ont créé sapins, guirlandes, flocons de neige et même une magnifique crèche toujours sur le thème transversal du recyclage. Comme à chaque fois, c’est un temps apprécié par chacun pour l’ambiance chaleureuse, propice à la création et l’apprentissage.
Alors pour cette nouvelle année, nous faisons le vœu que l’école obtienne son premier label Eco-école puisque toute l’équipe souhaite entrer dans la démarche !

En Avent

La pastorale et la commission EUDES Auvergne vous proposent des temps d’intériorité avec vos élèves pour la période de l’Avent. En cliquant sur chacune des images, vous obtiendrez un lien vers une vidéo.
Aucun autre matériel n’est nécessaire, chaque pause spirituelle peut se passer dans une salle de classe et dure environ de 5 à 7 minutes. A chacun de choisir le meilleur moment dans la journée.

Cette proposition est construite pour un public large où la liberté de chacun est particulièrement préservée :

  • Elle est composée en deux moments qui ne sont pas dissociables et suivant une chronologie tout au long de la semaine. D’abord un temps de relaxation, puis une proposition de cheminement chrétien.
  • Elle est ouverte à tous. Les enfants peuvent être concernés par la relaxation et -suivant leur croyance- soit se reconnaitre chrétiens et adhérer, soit juste restés à l’écoute pour se laisser la possibilité de découvrir les chrétiens. Il en va de même pour les enseignants.

Laissez-vous surprendre ! DDEC Auvergne Ontario comment_vivre_pause_spirituelle

Pour une meilleure projection, vous pouvez augmenter votre pourcentage de visualisation de cette page et ne garder que la grille du calendrier de l’Avent.
Nous remercions nos collègues du Conseil scolaire catholique francophone de l’Ontario (Canada) qui nous ont donné l’idée de ce projet et certains de leurs textes.

Pauses spirituelles semaine 1-Avent 2017 
Pauses spirituelles semaine 2-Avent 2017 
Pauses spirituelles semaine 3-Avent 2017

Echanges franco-canadiens

Dans le cadre d’un échange pédagogique et culturel, neuf délégués du Conseil scolaire catholique francophone de l’Ontario (Canada) ont été accueillis par les diocèses de l’Enseignement catholique d’Auvergne la semaine dernière.
Différents établissements leur ont été présentés pour découvrir nos projets spécifiques : de la petite école Notre-Dame de Lavoûte-Chilhac (Haute-Loire) à l’ensemble scolaire international Massillon (Cl-Fd) en passant par le lycée hôtelier St Julien à Brioude… Nous avons pu échanger sur nos manières de répondre aux exigences d’enseignement et d’éducation. Ce fut une occasion riche et enthousiasmante pour appréhender les réalités de nos cultures respectives et favoriser le partage de compétences, car tel est bien l’objectif de ce partenariat débutant. Les établissements qui souhaiteront initier un partenariat avec un homologue canadien pourront mutualiser recherches méthodologiques, innovations pédagogiques ou pastorales, en ayant recours aux nouvelles technologies de la communication.
En encourageant une réflexion partagée sur des thèmes identifiés conjointement, ces projets inter-continentaux permettront à nos élèves de s’ouvrir sur le monde dans sa dimension francophone et catholique… c’est à dire universelle !

L’interculturel et l’interrreligieux pour l’École Catholique, en images et en humour.

Les enjeux du dialogue interculturel et interreligieux viennent de faire l’objet d’un document d’accompagnement très riche, édité par le SGEC. Ils ont été également le sujet d’une journée de formation très intéressante ce mercredi à Clermont. 
Pour ceux qui viennent d’être mis en appétit par la vidéo du père Peschet, le document est composé de quatre livrets de fiches de fond et de mises en pratique dont le but est de promouvoir une école ouverte et fraternelle.

Don’t worry, be happy… c’est à la portée des collégiens de NDO !

La rentrée des 6è s’est faite en musique au collège Notre-Dame des Oliviers ce lundi 4 septembre. C’est avec une certaine surprise que les nouveaux élèves, assez impressionnés d’arriver enfin au collège, ont découvert devant leur établissement un inconnu habillé en vert, tenant un violon.
Invités à s’asseoir dans l’herbe, ils ont écouté quelques notes en attendant l’arrivée des retardataires, puis madame Delorme, directrice, a présenté en quelques mots ce dispositif inhabituel, inspiré par une proposition du ministre de l’Education Nationale. Il a en effet voulu, par cet accueil en musique dans tous les établissements scolaires, mettre en avant la culture et créer un moment privilégié de partage autour d’une forme artistique à laquelle chacun est sensible : la musique. Il est également question de favoriser les chorales, dans la mesure des moyens et des personnes disponibles pour les animer. Le nouveau professeur d’éducation musicale, Eric Desfour, qui exerce également à Riom-es-Montagnes, a donc volontiers saisi son instrument et partagé avec les élèves, leurs parents et les membres de l’équipe éducative présents ce moment de grâce, très chaleureux. Après une trentaine de minutes, le cours de la rentrée plus « classique » a repris pour les 16 élèves de 6è qui, pour l’après midi, étaient seuls occupants du collège.

Des relations en santé, dans un cadre réenchanté

La suite de nos journées auvergnates autour de la relation se construit. De nouveaux rendez-vous sont prévus en 2017/2018 par les DDEC d’Auvergne en lien avec le groupe EUDES. Ils s’inscrivent  parfaitement dans les projets diocésains et l’orientation nationale de « réenchantement ».

Quelques informations complémentaires dès à présent, si vous avez déjà les orteils dans le sable, ce sera pour plus tard…

  • 27 septembre Enjeux et défis de l’accueil des enfants musulmans en école catholique (journée portée par la Haute-Loire) animée par Michel Younes (Université catholique de Lyon). CDP Clermont-Ferrand.
  • 6 décembre Vivre la bienveillance dans nos établissements (journée portée par le Cantal). Lycée agricole du Breuil sur Couze (sud d’Issoire le long de l’A75). L’objectif étant de faire découvrir ou approfondir les mécanismes de la Communication Non Violente et de la médiation par les pairs à la lumière des neurosciences. En plénière : François Cribier, chargé de mission éducation à la relation DDEC Blois ; Monique Ferrerons, animatrice Génération Médiateur. En ateliers (2 dans la journée) : CNV, Médiation, partage d’expériences, relecture de pratique, neurosciences, évaluation positive…
  • 28 mars Une saine gouvernance pour construire la paix et favoriser une vraie réussite scolaire (portée par le Puy de Dôme). CDP Clermont Fd. Il sera question de climat scolaire, relation, sentiment de sécurité, décrochage, sanctions, justice scolaire, coresponsabilisation… En plénière : Benjamin Moignard (à lire). En ateliers au choix : ennéagramme, estime de soi, marché des connaissances, pleine conscience, cercles restauratifs, EARS…

Des journées ouvertes à toute la communauté éducative des établissements.

La belle Eglise Verte !

Vous savez maintenant ce qu’est une Eco-école et peut-être même avez-vous envie d’entrer dans son programme dynamisant… Mais savez-vous que vous allez aussi pouvoir être soutenus et soutenir votre paroisse dans une démarche similaire ? Le label Eglise Verte s’adresse aux Eglises chrétiennes de France via leurs communautés locales pour favoriser leur conversion… écologique et relier engagement et foi chrétienne de manière visible à la suite de l’encyclique Laudato Si.
Cet outil est porté par la Conférence des Evêques, la Fédération Protestante et le Conseil des Églises Chrétiennes en France. Le CCFD-Terre solidaire, le Secours Catholique, le CERAS … contribueront également à sa  mise en place.
Le label sera officiellement lancé le 16 septembre. La date n’est pas un hasard. Elle se situe dans la période où les Eglises sont invitées à célébrer la Création : du 1er septembre au 4 octobre (fête de St François d’Assise pour les Catholiques). Une bonne façon de débuter l’année scolaire, de construire une proposition de foi et d’initier de nouveaux projets environnementaux comme le suggère le projet diocésain. Des précisions et suggestions dans le document  Temps de la Création