16 mars : 2ème Assemblée des éco-délégués de l’EC du Cantal

En septembre 2019, cent jeunes se retrouvaient pour la première Assemblée des Eco-délégués du Cantal, moment de partage d’expérience et d’élan. Cette année, les restrictions sanitaires nous obligent à être plus imaginatifs encore pour créer une rencontre dans une formule numérique qui ne perdra ni son enthousiasme, ni son engagement.

Deux témoins se joindront à nous pour soutenir les jeunes et leur lancer de nouveaux défis : Baptiste Dubanchet, un aventurier qui ne craint ni la traversée de l’Europe, ni celle de l’Atlantique en solitaire pour sensibiliser à la lutte contre le gaspillage, et Charline Gautier, étudiante, partie un an en service volontaire européen dans un éco-village finlandais pour comprendre la transition écologique.

Pour les éco-délégués qui se mobilisent, mettre en œuvre des actions en faveur des hommes et de leur environnement dans leurs établissements leur permet de se nourrir d’expériences qui font déjà d’eux des citoyens actifs et éclairés.

Cette rencontre est une appropriation des orientations nationales, mise en place dans l’ensemble des établissements de l’Enseignement catholique du Cantal : de l‘Audace pour Réenchanter l’école. Les projets sont portés par toutes les communautés éducatives (jeunes, professeurs, personnels, parents) et donnent goût et sens à l’école, tout en développant une culture de l’engagement et de la responsabilité dans la confiance.

Cette journée ouvrira également la semaine des APEL, association des parents d’élèves plus convaincue que jamais que le respect de l’homme et celui de la planète sont un seul et même enjeu éducatif.

Cerveaux en ébullition à NDO

Après une première session d’adultes pendant les vacances de février, c’est au tour des élèves de se lancer dans l’expérience des Cogni’classes. Ce matin, les élèves de cycle3 de Notre-Dame des Oliviers (école de Murat et collège de Neussargues donc) ont découvert comment était formé le cerveau et comment il fonctionne. Les CM devront d’ailleurs partager leurs connaissances aux CE de l’école. L’après-midi, ce sont les élèves de cycle 4 qui ont pris la relève. Les professeurs ont déjà mis en place les premières techniques d’apprentissage pour favoriser la mémorisation et l’attention en s’appuyant sur les sciences cognitives.

De l’énergie à revendre… ou pas !

Engagés dans des actions environnementales et solidaires, nos établissements mobilisent leurs équipes pour mettre en place des actions d’économies d’énergie et pour cela, les communautés éducatives ne manquent pas d’idées et d’énergie créative !
La majorité des écoles primaires obtiennent tous les ans le label international Eco-école, voire même le label académique E3D. Cette année la plupart des établissements secondaires participent à un grand concours d’économies d’énergie « Cube.S » : Gerbert Aurillac, St-Géraud Aurillac, NDO Neussargues, Sacré-Coeur Riom-ès-Montagnes, St-Vincent/ La Présentation St-Flour. Il s’agira dans un premier temps de mobiliser et de sensibiliser toute la communauté éducative pour que chacun adopte un comportement éco-responsable vers le maximum d’économies et de réduction de CO2. Les données de consommation seront collectées sur une plateforme web dédiée, puis comparées aux consommations historiques pour mesurer les progressions et quantifier les économies d’énergies réalisées sur une période de quatre ans.
En primaire, plusieurs écoles (ND Mauriac, St-André Massiac…) ont mis en place la journée du « gros pull » en février. Une opération de sensibilisation aux économies, puisque « 1 degré de moins au thermomètre, c’est 7% d’économie sur la facture de chauffage ». Une bonne occasion aussi pour mettre en valeur les pulls faits-mains des familles !
L’école Notre-Dame des Oliviers partage ses bonnes pratiques sur le sujet de l’énergie. Elle a été sollicitée pour participer à l’écriture du document d’éco-école : le guide des clés de l’énergie. A retrouver ici
Et pendant ce temps-là, le diocèse a mis en place pour ses paroisses un nouveau partenariat via un fournisseur d’énergie pour soutenir la production d’énergie renouvelable !

Un Avent solidaire dans nos établissements

De nombreux lycées, collèges et écoles de l’Enseignement catholique du Cantal se sont mobilisés pendant l’Avent dans un élan de générosité en lien avec des associations caritatives.
Les écoliers de Saint-Joseph à Saint-Martin ont réalisé une collecte de chocolats au profit de l’association Saint-Vincent de Paul tandis que ceux de l’école Notre-Dame à Mauriac offraient des paniers garnis au Secours catholique lors de leur concert de Noël Chœur à cœur.
Les CM de l’école Notre-Dame des Oliviers ont choisi d’écrire des messages d’espoir pour les résidents de l’EHPAD de Murat. C’est aussi la démarche de l’école Saint-Joseph à Pleaux qui, en temps normal, partage beaucoup avec les résidents de l’EHPAD (repas, activités, événements). En attendant de se revoir, les écoliers et les résidents ont échangé des cartes de vœux.
A Saint-Flour, la pastorale des jeunes, la catéchèse et les établissements scolaires (des écoles au lycée) se sont unis autour des équipes Saint-Vincent de Paul pour une collecte de denrées alimentaires, jouets et jeux de tout âge.
Même partenariat à Aurillac pour les élèves du secondaire de Gerbert qui ont pesé 62 kg de don en produits d’hygiène et fournitures scolaires et 108 Kg de denrées alimentaires au profit des Restos du Cœur.
Le collège Notre-Dame des Miracles à Mauriac finalisera ses actions en janvier avec ces mêmes Restos du Cœur et l’UNICEF.
Bravo et merci à tous les jeunes mobilisés avec leurs éducateurs et aux bénévoles des associations qui œuvrent pour plus de justice dans notre maison commune.

 

Jour J comme Jeux

Apprendre par le jeu n’est pas un nouveau concept pédagogique puisqu’on sait depuis longtemps que c’est une excellente manière de développer les compétences psychosociales : résolution de problèmes, prises de décisions, communication, pensée créative et critique, gestion de ses émotions… C’est la façon dont deux écoles ont choisi de finir la semaine d’une période d’hiver toujours un peu fatigante avant Noël.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A l’école Notre-Dame des Oliviers Murat, les élèves et les enseignantes ont profité de l’intervention d’une association proposant des jeux en bois (jeux traditionnels et de tous horizons) pour expérimenter collectivement leur capacité d’adresse, de stratégie, de coopération dans une très bonne ambiance.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A Massiac, les élèves de CE/CM de l’école Saint-André se sont lancés dans une semaine robotique pour finir l’année 2020 au rythme des codages ludiques et numériques. Les enfants devaient imaginer leurs stations spatiales puis programmer l’animation de certains des véhicules via les tablettes Les enseignants ont tellement aimé l’expérience qu’ils ont continué les apprentissages sans les élèves le mercredi après-midi. Des enseignants qui apprennent ce sont des élèves qui réussissent* !

Merci aux APEL des établissements pour leurs partenariats dans ces projets qui entrent pleinement dans les axes du 21ème congrès national : valoriser la relation aux autres par la coopération et la collaboration entre élèves.

*titre d’un ouvrage de François Muller (ESF)

Un festival, des festivals numériques et cinématographiques

A l’école Saint-Joseph de Saint-Martin Valmeroux, un projet débuté l’an dernier prend sa vitesse de croisière avec les élèves et une réalisatrice professionnelle : Anne Jammet. L’ambition du projet est de réaliser un court-métrage pour le printemps tout en apprenant à maitriser et comprendre les écrans.
Au collège Notre-Dame des Oliviers de Neussargues, c’est aussi un projet débuté l’an dernier autour d’une résidence d’artiste, Jeannie Brie, qui a permis aux élèves de s’initier aux stop-motions et autres gifs animés sur la thématique des hallucinations de Don Quichotte. Parmi les plus âgés, des élèves ont expérimenté les performances visuelles en temps réel de type VJing (création ou manipulation d’image en direct via la médiation technologique, en synchronisation avec la musique)
Enfin, dans le cadre des ateliers du collège Sacré-Cœur à Riom-ès-Montagnes, les 5èmes sont devenus réalisateurs, scénaristes et photographes pour créer leurs films d’animation. Parmi les 9 réalisations à retrouver ici, nous vous partageons celui qui porte l’actualité.

Bravo à tous les enseignants impliqués auprès des élèves pour les accompagner dans ces projets de langage audio-visuel et de savoir-faire indispensables.

Danser avec le monde dans un signe de fraternité #JerusalemaChallenge

Pour marquer l’entrée dans le temps de l’Avent, une classe et son enseignante ont décidé de s’ouvrir au monde par la danse comme symbole de coopération et de tolérance.
Reprenant le Jerusalema Challenge, les CM de l’école Saint-André à Massiac ont invité l’école Pablo Picasso à Berre (France) et l’école de Sao Vicente au Cap Vert ! Un beau défi qui permet de dépasser les stéréotypes pour créer du sens et de l’émotion dans une prestation collective de qualité!

Une vidéo à retrouver bientôt dans le calendrier diocésain de l’Avent.

Bravo à Mélanie Motescu et ses élèves pour le projet de danse et de montage !

Historiquement, il s’agit d’une danse sud-africaine utilisée lors des mariages. Des Angolais l’ont reprise sur la chanson avec des assiettes en main. La vidéo est devenue virale sur la toile.
Les paroles : Jérusalem c’est chez moi. S’il te plait viens avec moi, s’il te plait protège-moi.
A réviser pour votre réveillon familial !

Merci !

Avant de se séparer, les chefs d’établissement, les chefs de projet et les membres du Codiec se sont retrouvés pour conclure l’année par un temps de simple convivialité. L’occasion était belle pour prendre le temps de remercier ceux qui quittent leurs missions pour d’autres aventures, en particulier Marie-Madeleine Dulac, chef d’établissement depuis 2003 au lycée Saint-Géraud Aurillac auquel elle a donné ses couleurs d’arts appliqués et de communication.

Belle occasion également pour remettre les palmes académiques à Stéphanie Charles et Anne-Laure Alinc pour leur plein engagement au service des élèves et des communautés éducatives de Gerbert Aurillac et Notre-Dame des Oliviers Murat, en lien avec les orientations diocésaines de la DDEC15.

Label-reconnaissance des engagements de nos élèves

A l’heure où l’encyclique Laudato Si fête ses 5 ans dans  tous les médias, où sont publiées les propositions des 150 tirés au sort de la Convention Citoyenne du Climat, voici les résultats locaux de nos établissements engagés avec Audace pour Réenchanter l’école.
Les éco-écoles Notre-Dame St-Flour, Notre-Dame Mauriac, Notre-Dame des Oliviers Murat, Saint-André Massiac, Externat de l’Enfant-Jésus Aurillac et le collège Notre-Dame des Oliviers Neussargues sont heureux de vous annoncer l’arrivée d’une petite dernière : l’éco-école Gerbert Aurillac.
Bravo à ces établissements labellisés pour la 1ère ou 14ème fois qui ont su cheminer avec leurs élèves, profs, personnels, parents et partenaires extérieurs vers un monde plus solidaires.
A cette reconnaissance internationale du label Eco-école s’ajoute celle du label académique E3D qu’ont obtenu 5 établissements parmi eux, dont le collège NDO pour la première fois.

Rendez-vous l’année prochaine pour un plan d’action diocésain toujours plus riche pour accompagner les établissements vers des projets environnementaux et solidaires.

Les copains d’abord !

On ne cesse de nous le dire, une crise peut se vivre comme une menace ou comme une opportunité. Beaucoup d’enseignants ont développé par leurs compétences créatives de nouvelles manières de faire classe, d’être en lien, de donner du sens. Et ils ne sont pas les seuls : les élèves et leurs parents n’ont pas manqué de foisonner d’imagination comme on a pu le voir déjà sur ce site.
Bravo à Maiwenn, élève de CP à Gerbert et à sa maman pour leur touchant résumé !
Nous le savons tous maintenant, c’est par le manque que l’on retrouve l’essentiel.