Conseil d’établissement : la responsabilité en partage

Points positifs, à approfondir, à inventer

Le deuxième conseil d’établissement de l’année a réuni à Gerbert pas moins de 23 acteurs de la communauté éducative autour de la relecture et de la réécriture du projet éducatif : de l’animateur en pastorale au personnel OGEC, du représentant de la restauration à l’enseignant 1er ou 2d degré, sans oublier les lycéens satisfaits de leur participation, tous ont pu prendre part à la réflexion. Des commissions de travail permettront d’accueillir d’autres membres pour inventer collectivement les réponses aux besoins et attentes des élèves en attendant le conseil de fin d’année. La responsabilité réenchantée !

Carêm’en famille !

Le réseau d’animation pastorale de l’Apel nationale a conçu un livret afin de vous aider à vivre le temps du Carême en famille. Vous y trouverez les textes des Evangiles des dimanches de Carême, ainsi que ceux du mercredi des centres, du jeudi Saint et du jour de Pâques, mais aussi des activités à faire avec les enfants, des phrases de réflexions pour les adolescents et de courts textes de prières.

Deux manières de le télécharger :
version classique  APEL – careme
version recto-verso 2 pages par feuilles (sélectionner seulement recto-verso sur son imprimante) APEL – careme RV

#PasseLaMarcheAvent et prenons soin de notre maison commune ! (La vidéo)

Du 3 au 21 décembre, les jeunes de l’Enseignement catholique d’Auvergne se mobilisent pour notre maison commune. Dans une vidéo réalisée par et avec des jeunes, nous sommes invités à faire de cette période un cadeau à la terre en choisissant ensemble des engagements solidaires et environnementaux.
Tous les établissements photographieront leurs escaliers et leurs contremarches qui, pas à pas, témoigneront de notre volonté d’agir individuellement et collectivement pour le bien commun.

#PasseLaMarcheAvent

Un bravo spécial pour les deux jeunes lycéens réalisateurs de cette vidéo, Guillaume et Flavio, du lycée St-Vincent La Présentation de Saint-Flour !

Concrètement, qu’est-ce que ça donne ? C’est là. 

Voir l’avenir en verres durs…

Ça y est, ils sont arrivés ! Ces éco-cups là, nous ont demandé beaucoup de remaniements visuels et d’ajustements aux commandes grimpantes, mais le résultat est au rendez-vous. Proposé à tous les établissements d’Auvergne par la commission EUDES*, écrit pas la pastorale 63, dessiné par Bruno Verger prof à St Géraud (Aurillac), parrainé par l’APEL académique… le projet vient d’aboutir pour 20000 verres en plastique dur, lavables et non fragiles, qui pourront servir les breuvages festifs des écoles… en verres et contre tous ceux qui sont jetables !
En plus d’une phrase humoristique, le graphisme rappelle une citation du pape François (encyclique Laudato Si) « Le fait de réutiliser quelque chose au lieu de le jeter rapidement parce qu’on est animé par de profondes motivations, peut être un acte d’amour exprimant notre dignité ». Ce projet s’inscrit tout naturellement dans l’Audace pour réenchanter l’école portée par tous les établissements catholiques du Cantal qui promeut la solidarité et le respect de l’environnement comme priorités éducatives en cohérence avec les enjeux de notre temps et les valeurs de l’Eglise.

*Education à l’Universel, au Développement et à l’Engagement Solidaire
PS : Evidemment, si vous utilisez des verres en verre, c’est encore plus vert !

Une journée enthousiasmante autour du thème de la relation

Un peu plus de cent-vingt personnes, dont une vingtaine du Cantal, étaient réunies à Clermont-Ferrand le 29 mars pour cette première journée inter-diocésaine sur le thème de l’éducation à la relation. Cette rencontre, ouverte à toutes les communautés éducatives, a été un temps fort, avec le matin des intervenants divers et de haute qualité en plénière, et l’après-midi douze ateliers au choix. Pour les Chefs d’Etablissement cantaliens, la rencontre avec Jérôme Brunet, actuellement adjoint au SGEC, n’était pas une première puisqu’il était déjà venu témoigner du projet diocésain de Blois « Vers l’école de la relation« , où il était directeur diocésain. La dynamique de ce projet éducatif a reçu un bel écho en table ronde nous invitant à vivre en vérité avec les jeunes et les adultes, à donner une âme à nos institutions elles-mêmes -en cohérence avec l’Evangile- mais aussi à nous former à la complexité de la relation.
Les propositions de temps de relaxation à l’école ou de débats-philo, l’identification des émotions, la mise en place de médiateurs par élections sans candidat, de délégués de classe par élections démocratiques, ou encore la sensibilisation à la communication non violente… sont déjà des pratiques permettant le développement de compétences psycho-sociales dans certains de nos établissements. Elles ne demandent qu’à prendre de l’ampleur dans un engagement collectif.
Cette journée aura sans doute été l’occasion d’explorer de nouvelles manières de faire vivre notre projet diocésain.

Vous pouvez retrouver l’ensemble des impressions des participants en images et en textes ici.

La boite à livre : une invitation à se mettre à la page à plus d’un titre !

boite livesPartager, économiser, se cultiver. Voilà les objectifs de la boite à livre installée place de la fontaine à Massiac lors de la semaine des APEL « Lire quel plaisir ». Un projet qui trottait dans la tête des élèves de l’éco-école St André depuis quelques temps déjà. Le principe est simple et gratuit : partager et faire circuler les livres. Vous prenez un livre qui vous donne envie de lire et vous déposez un autre ouvrage que vous ne lisez plus.
L’accueil du prochain salon du livre jeunesse à Massiac a été une belle occasion d’inciter à la mise en place de cette boite, première du Cantal, à priori. Elle a été construite en palettes de récupération avec l’aide de M. Denis Brunel, professeur de technologie au collège Saint Joseph à St Flour. Les enfants de l’école ont pu finir de coller, lasurer et agrémenter la boite de ses premières lectures.
Le livre-service est gratuit, anonyme et sans inscription mais son succès repose sur la confiance, le respect (du livre et des lecteurs) et le partage. Livre à nous de lire maintenant !
Grâce à la mairie, la boite à livre est installée à l’ombre des arbres, nous pourrons donc peut-être expérimenter le constat de l’auteur Jean Chalon : Lire un livre sous un arbre en double le plaisir. On ne sait plus si on tourne les pages ou si on feuillette l’arbre.

Voir le blog de l’école...