Une audace éducative pour plus de confiance et de bienveillance

Réfléchir au développement de l’estime de soi était l’objectif de la conférence organisée mi-mars à Gerbert par l’APEL. Jean-François Laurent, ancien chef d’établissement et aujourd’hui conférencier, a permis à l’assemblée composée de parents, enseignants et personnels de se questionner sur la place des pensées positives que nous avons pour nous-mêmes et pour les autres… et de voir le bonheur comme une contagion possible. Sans naïveté, il a ainsi invité chacun à envisager par exemple le remplacement du système de punitions et récompenses par des réparations et une éducation à la gratitude. Passer du cercle vicieux de la vengeance et de la ruse aux cercles vertueux des attitudes qui permettent de construire la confiance exige -y compris pour l’éducateur- de croire en ses forces et qualités, ce qui s’apprend. 
Un soirée pleine d’énergie pour les participants, et une mission réussie pour l’association des parents d’élèves épaulée par l’APEL départementale qui a trouvé sa voie/x pour réenchanter l’école !

« La morale collective actuelle nous fait croire que l’important c’est de l’emporter sur les autres, de lutter, de gagner. Nous sommes dans une société de compétition mais un gagnant est un fabricant de perdants. Il faut rebâtir une société humaine où la compétition sera éliminée. Je n’ai pas à être plus fort que l’autre, je dois être plus fort que moi… grâce à l’autre. » Albert Jacquard 1925- 2013

Une journée enthousiasmante autour du thème de la relation

Un peu plus de cent-vingt personnes, dont une vingtaine du Cantal, étaient réunies à Clermont-Ferrand le 29 mars pour cette première journée inter-diocésaine sur le thème de l’éducation à la relation. Cette rencontre, ouverte à toutes les communautés éducatives, a été un temps fort, avec le matin des intervenants divers et de haute qualité en plénière, et l’après-midi douze ateliers au choix. Pour les Chefs d’Etablissement cantaliens, la rencontre avec Jérôme Brunet, actuellement adjoint au SGEC, n’était pas une première puisqu’il était déjà venu témoigner du projet diocésain de Blois « Vers l’école de la relation« , où il était directeur diocésain. La dynamique de ce projet éducatif a reçu un bel écho en table ronde nous invitant à vivre en vérité avec les jeunes et les adultes, à donner une âme à nos institutions elles-mêmes -en cohérence avec l’Evangile- mais aussi à nous former à la complexité de la relation.
Les propositions de temps de relaxation à l’école ou de débats-philo, l’identification des émotions, la mise en place de médiateurs par élections sans candidat, de délégués de classe par élections démocratiques, ou encore la sensibilisation à la communication non violente… sont déjà des pratiques permettant le développement de compétences psycho-sociales dans certains de nos établissements. Elles ne demandent qu’à prendre de l’ampleur dans un engagement collectif.
Cette journée aura sans doute été l’occasion d’explorer de nouvelles manières de faire vivre notre projet diocésain.

Vous pouvez retrouver l’ensemble des impressions des participants en images et en textes ici.

Avant… il y a eu l’Avent…

A l’heure du Carême, nous nous permettons un retour en arrière pour partager les résultats du concours de crèches proposer par l’APEL départementale en lien avec le réseau d’animation pastorale. L’enjeu était de donner une place importante à la crèche lors de la fête de Noël dans nos établissements, comme symbole fort d’amour et de fraternité. Les écoles ont pu solliciter l’accompagnement des parents, du personnel OGEC, de la paroisse ou viser un travail plus collaboratif entre élèves. La remise de prix aura lieu à l’occasion du CA délocalisé de l’APEL académique, le 8 avril prochain à l’école Notre Dame à St Flour.

1er prix (100 €)               Ecole Saint Jean Sainte Flore à MAURS
2eme prix (75 €)              Ensemble scolaire Gerbert à AURILLAC le marché de Noël
3eme prix (50 €)              Ecole Notre Dame à SAINT FLOUR

L’opération sera reconduite l’an prochain.

La boite à livre : une invitation à se mettre à la page à plus d’un titre !

boite livesPartager, économiser, se cultiver. Voilà les objectifs de la boite à livre installée place de la fontaine à Massiac lors de la semaine des APEL « Lire quel plaisir ». Un projet qui trottait dans la tête des élèves de l’éco-école St André depuis quelques temps déjà. Le principe est simple et gratuit : partager et faire circuler les livres. Vous prenez un livre qui vous donne envie de lire et vous déposez un autre ouvrage que vous ne lisez plus.
L’accueil du prochain salon du livre jeunesse à Massiac a été une belle occasion d’inciter à la mise en place de cette boite, première du Cantal, à priori. Elle a été construite en palettes de récupération avec l’aide de M. Denis Brunel, professeur de technologie au collège Saint Joseph à St Flour. Les enfants de l’école ont pu finir de coller, lasurer et agrémenter la boite de ses premières lectures.
Le livre-service est gratuit, anonyme et sans inscription mais son succès repose sur la confiance, le respect (du livre et des lecteurs) et le partage. Livre à nous de lire maintenant !
Grâce à la mairie, la boite à livre est installée à l’ombre des arbres, nous pourrons donc peut-être expérimenter le constat de l’auteur Jean Chalon : Lire un livre sous un arbre en double le plaisir. On ne sait plus si on tourne les pages ou si on feuillette l’arbre.

Voir le blog de l’école...