Du bon usage du règlement intérieur

Dans les dernières réunions de l’année ou dans les toutes premières, il n’est pas rare que le règlement intérieur soit l’objet de discussion. Le SGEC fait le point sur le sujet (cliquer sur l’image pour accéder au document) :

Le Comité national de l’enseignement catholique du 30 juin 2017 a adopté la version finalisée d’un texte sur les règlements intérieurs des établissements visant à repréciser les procédures, à les mettre en adéquation avec le droit général comme avec les fondamentaux de l’École catholique. Le tout afin de faciliter l’adhésion des élèves et des familles.
Les faits attestent, non d’une recrudescence des manquements au règlement intérieur des établissements, mais d’une difficulté croissante à en faire comprendre et appliquer les dispositions et d’une multiplication des situations de crispation avec certaines familles.
Nombre de situations n’appellent que de simples rappels à l’ordre, d’autres au contraire nécessitent la mise en œuvre d’une procédure disciplinaire. On peut certes le déplorer, mais il est plus indispensable d’adopter les justes attitudes et, sans exagération, de veiller à une certaine rigueur en la matière, et à un respect de plusieurs règles élémentaires, en l’absence desquelles les décisions risquent d’être mal perçues, voire inefficaces.
Il s’agit tout spécialement d’articuler le règlement intérieur avec ce qui caractérise toute école catholique : un projet éducatif, autour duquel est rassemblée une communauté éducative, l’un et l’autre placés sous la responsabilité du chef d’établissement (cf. art 115 Statut EC). Le tout irrigué par la pensée sociale de l’Église.
Article complet sur le site national de l’Enseignement Catholique : https://enseignement-catholique.fr/du-bon-usage-du-reglement-interieur/ 

Réenchanter l’école, le document national

Le secrétariat Général de l’Enseignement Catholique vient de faire paraitre un nouveau document  « Réenchanter l’École » ! Son objectif est de donner des informations, des repères et des éléments de réflexion à tous les acteurs éducatifs  pour les accompagner dans leurs engagements d’aujourd’hui ou de demain, en lien avec le réenchantement.

« Penser, explorer et partager »…
De nombreux diocèses et établissements, ont répondu à l’invitation, lancée depuis deux ans, à participer au temps de fondation de la démarche du Réenchantement autour de ces trois modes d’action. À la prochaine rentrée, s’ouvrira le temps de l’animation, avec notamment l’installation du Laboratoire national des initiatives, en lien avec les laboratoires locaux qui nourrissent déjà la démarche sur le terrain au plus proche des élèves, enseignants et personnels. La rentrée 2017 donnera, ainsi, l’occasion à d’autres acteurs éducatifs, de s’inscrire dans cette démarche, en fonction de leurs spécificités.

Dans ce document (cliquer sur l’image) vous trouverez :

  • Des repères pour bien définir ce qu’est le réenchantement de l’école, autour des questions : Pourquoi ? Dans quel but ? Comment ? Avec quels leviers d’actions ?
  • Une frise chronologique rappelant le temps de la fondation (2015-2017) et celui de l’animation à partir de la rentrée 2017. Elle met en relief les différentes étapes de ces deux premières années :  le conseil de lancement, le conseil du réenchantement, le conseil des veilleurs, la constitution des équipes diocésaines du réenchantement, les rendez-vous de la Fraternité…
  • Un cahier de 12 pages propose de nouveaux axes de questionnement aux équipes éducatives pour les années à venir : Réenchanter notre rapport au monde (2017-2018) et Réenchanter les savoirs (2018-2019). Ces deux axes structurants s’organisent autour de quatre enjeux : une école de l’étonnement, de l’émerveillement et du questionnement, une école de la parole, une école de la diversité et une école de l’initiative.
  • Des témoignages de différents acteurs de la communauté éducative sur leur vision du Réenchantement et des initiatives de ce qui a déjà été vécu dans les territoires.

Newsletter nationale 17

Dans cette dernière édition de l’année scolaire, découvrez les contributions des directions diocésaines et une information concernant une prochaine publication sur la dynamique du Réenchantement qui proposera aux équipes éducatives repères et nouveaux axes de questionnement. Piochez également des idées parmi les initiatives de certains établissements : pourquoi pas un marché de connaissances pour conclure l’année puisque personne ne sait rien, tout le monde sait quelque chose ?

Newsletter nationale n°15

Ecouter pour bien s’entendre, tel est sans doute le lien entre tous ses articles :
mises en place d’équipes ressources locales du ré-enchantement pour écouter les murmures pédagogiques qui bruissent dans les diocèses, témoignage d’une proposition à tendre l’oreille pour oser le bonheur,  projet solidaire en établissement pour ré-écouter battre le cœur d’un jeune garçon, polyphonie en lycée industriel pour vivre à l’unisson, ou encore rendez-vous annuel d’une communauté éducative bien décidée à s’entendre… De quoi être tout-ouïe.

Quel est l’âge de votre chef d’établissement ?

chiffres ECLes révélations du premier avril… ou plutôt celles du SGEC (Secrétariat Général de l’Enseignement Catholique) :

Si votre chef d’établissement est un homme, il est né en 1958, et vous êtes sans doute dans le second degré. Si c’est une femme, alors vous êtes concerné par le primaire et elle est née en 1962. Il ou elle a en tout cas moins de 6 ans d’ancienneté et travaille dans un établissement sous tutelle diocésaine.

Madame, si vous-même êtes professeure, vous enseignez sans conteste en primaire et avouons-le, vous avez 42,6 ans. Réjouissez-vous dans le secondaire, vous auriez eu 45 ans !

Monsieur, bien qu’espèce rare, vous avez choisi le second degré pour exercer. Ce qui fait que vous êtes probablement certifié ou agrégé.

Vous payez 4,47€ la cantine du petit dernier en maternelle. Il est sans doute en Île de France, mais lorsqu’il aura atteint les années post-bac ou celles de l’enseignement agricole, il ira plutôt dans l’académie de Rennes. Quant à vous, si votre académie évolue très positivement dans ses effectifs, c’est que vous habitez à Saint Pierre et Miquelon…

Toute ressemblance avec des personnes existant ou ayant existé n’est pas pure coïncidence. A vous de voir si autre chose vous ressemble dans la boule de cristal des statistiques sur le site national !

Newsletter nationale N°5

newsletter nation5Cette nouvelle édition continue de donner la parole à de grands témoins, personnalités diverses, directeurs diocésains ou adjoints, chefs d’établissement, étudiants d’Isfec, membres des Observatoires de pédagogie… sur Réenchanter l’Ecole. De nombreux établissements partagent aussi les moments forts de fraternité vécus avec les membres de leur communauté éducative.