France-Japon, des lycéens coopèrent

Première rencontre par visio pour ces lycéens français et japonais qui développent des projets de coopération internationale.Huit lycées français et neuf lycées japonais se sont réunis cette semaine  pour travailler sur une quinzaine de projets dont les thématiques sont multiples : de l’échange de pratiques pour une agriculture respectueuse de l’environnement, aux échanges sur les pratiques pédagogiques propres à chacun des deux pays, sans oublier l’ouverture à la culture à travers la cuisine, l’art et les mangas.

Le lycée Saint-Vincent de Saint-Flour était dignement représenté par 3 élèves de Bac Pro services aux personnes accompagnés par leur professeur d’anglais et le professeur documentaliste. Le lycée St-Vincent est engagé sur deux projets avec son partenaire japonais, le lycée Shinonome situé dans l’Ouest du Japon. Le premier concerne des échanges de photos autour des visages de nos agricultures respectives. Les Cantaliens ont ainsi pu présenter des vaches Aubrac et Salers ainsi que la culture de la lentille de St-Flour. Les Japonais ont illustré leur agriculture à travers l’élevage du bœuf de Kobé et du pois noir de Tamba-Sasayama. Le second projet concerne les pâtisseries dans les fêtes de village. Les Japonais ont évoqué le dorayaki, un gâteau fourré de pâte de haricots asukis. En contrepartie, nos élèves ont revisité le cornet de Murat et ont créé le cornet St-Vincent, un cornet de Murat composé d’ingrédients japonais : le thé vert au Matcha et les haricots asukis. La recette du cornet St-Vincent a été filmée avec traduction en japonais et déposée sur les réseaux afin que les élèves japonais puissent préparer les cornets chez eux.

Une belle expérience pour tous les jeunes qui ont vécu là une vraie bouffée d’oxygène, l’espace de ce séminaire en ligne pour sortir de leur lourd quotidien lié à la pandémie. La préparation a demandé un énorme investissement, avec une organisation très rigoureuse et professionnelle côté japonais. Pour la France, c’est le chef d’établissement de St-Vincent, Franck Copin, animateur du réseau Japon de l’Enseignement Agricole, qui s’est occupé de l’organisation afin que le séminaire se déroule sans soucis. Il est en charge, entre autre, du lien avec les équipes des 8 lycées français, 6 établissements publics et 2 privés, dont Saint-Vincent et un autre lycée CNEAP à Lyon-Pressin. Bravo et merci à Franck Copin pour cette expérience riche d’ouverture et d’Audace !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s