La nourriture, fruit de la terre et du travail des hommes…

Savez-vous que le gaspillage alimentaire en restauration scolaire représente près de 70g/repas /personne en primaire, 135g/repas /personne au collège et 150g/repas /personne au lycée ?
C’est pour lutter contre ce gaspillage que plusieurs établissements catholiques du Cantal ont mis le sujet sur la table. Le gaspillage des produits et du travail fourni pour le produire, mais aussi l’impact sur les coûts financiers et écologiques, voilà des arguments que les écoles de Saint-Joseph et Notre-Dame Saint-Flour, Notre Dame des Oliviers Murat, Saint-André Massiac ou encore Gerbert Aurillac ont travaillé avec leurs élèves. Aidés des syndicats de gestion des déchets, jeunes et adultes ont élaboré des diagnostics à partir de pesées et de questionnaires. Les élèves impliqués et responsabilisés ont ensuite créé les règlements pour une stratégie anti-gaspi adaptée : apprendre à goûter, peu se servir et pouvoir se resservir, apprendre à cuisiner… Les adultes ont aussi réfléchi de leur côté aux actions d’amélioration. Les résultats sont là, puisque les deux écoles qui ont débuté leurs campagnes de sensibilisation depuis plus longtemps sont passées à 38,01 et 23,3 g de gaspillage par enfant ! Comme le fait remarquer une enseignante « Ces efforts s’inscrivent dans la lutte contre le dérèglement climatique. Si nous ne gaspillons pas de nourriture, nous ne dépensons pas d’eau et d’énergie inutilement. »

Cette attention est accompagnée dans tous ces établissements d’une vigilance à la diminution des déchets ultimes. Des composteurs ou des lombricomposteurs ont été installés dans les établissements. Le dernier en date vient d’être inauguré à Gerbert lors d’une belle manifestation en chants et en ronde spontanée réunissant tous les délégués des classes de la maternelle au secondaire. De quoi fournir un bon terreau prochainement aux plantations des classes.

Cet engagement au respect de notre nourriture et de ceux qui l’ont préparé s’inscrit pleinement dans les orientations solidaires et environnementales, prioritaires pour l’enseignement catholique du Cantal. De l’audace pour réenchanter l’école.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s